Accueil Société

Enseignement supérieur : L’intersyndicale des UNB répond à Atanasso

Enseignement supérieur : L'intersyndicale des UNB répond à Atanasso | Benin Times

L’intersyndicale des universités nationales du Bénin a apporté une réponse à la note de service de la Ministre Marie Odile Atanasso, qui demandait les noms et prénoms des professeurs absents à leurs cours le jeudi 31 Janvier, alors qu’ils étaient en Sit-in.

Résultat de recherche d'images pour "UNB"

C’est à travers la note de service N°0359/MESRS/DC/SGM/SA en date du 11 février, la Ministre de l’Enseignement Supérieure et de la Recherche Scientifique, Atanasso Marie-Odile a instruit le Recteur de l’université d’Abomey Calavi à l’effet de faire le point, dans les moindres détails, de ce qui s’était passé, pour que les enseignants aient boycottés les activités académiques pour battre le macadam.

En réponse à cette requête de Madame la ministre du sous secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la ministre Marie-Odile Atanasso; l’intersyndicale des universités nationales du Bénin, à travers un communiqué en date du 11 Février 2019, invite les chefs d’entité à répondre simplement à la hiérarchie que la grande masse des enseignants étaient au sit-in, pendant la période indiquée et les salles de cours inaccessibles à cause des mouvements organisés par les étudiants sur les campus.

Dans ledit communiqué signé des secrétaires généraux de l’intersyndicale des universités nationales du Bénin, on note un appel lancé à toute la communauté universitaire à redoubler de vigilance et à se mobiliser face à la crise qui secoue les universités nationales du Bénin, depuis la regrettable décision de suspension des élections des chefs d’établissements. Lire ci-contre le communiqué de l’intersyndicale.

Communiqué de l’intersyndicale des universités nationales du Bénin:

Il nous est revenu que les Recteurs et par suite les chefs d’entité ont été instruits par le cabinet du MESRS en vue de produire la liste des enseignements non exécutés le 31 janvier 2019, ainsi que les noms des enseignants qui en sont responsables. L’Intersyndicale rappelle que l’Assemblée générale des enseignants du Supérieur, tenue le 23 janvier, a décidé la tenue d’un sit-in dans l’enceinte du MESRS le 31 janvier entre 10h et 12h. Un courrier a été adressé le 28 janvier à la MESRS précisant le déroulement de cette manifestation.

Cette information a été largement partagée au sein de la communauté universitaire. Prenant acte, fait et cause pour les enseignants, les étudiants se sont organisés pour empêcher la tenue des cours durant le temps du sit-in.
L’intersyndicale invite les chefs d’entité à simplement constater que la grande masse des enseignants étaient au sit-in pendant la période indiquée et les salles de cours inaccessibles à cause des mouvements organisés par les étudiants sur les campus. En conséquence, il est inutile d’instruire les chefs de département à produire la liste des cours non assurés dans cette matinée du 31 janvier.

L’Intersyndicale appelle toute la communauté universitaire à la vigilance, à la mobilisation et à l’union face à la crise qui secoue les Unb depuis la regrettable décision de suspension des élections des chefs d’établissement depuis plus de 4 mois. 

Vive l’Intersyndicale des Unb,

Vive les Unb.

Ont signé, les Secrétaires généraux.

Parakou, le 11 février 2019

Commentaires Facebook
Lire aussi  Rencontre syndicats- Talon: les raisons du report