Accueil Société

Election des nouveaux membres de la Haac : Les difficultés de la Cea/Haac exposées à Boni Tessi

Election des nouveaux membres de la Haac : Les difficultés de la Cea/Haac exposées à Boni Tessi
Election des nouveaux membres de la Haac : Les difficultés de la Cea/Haac exposées à Boni Tessi

La Commission électorale autonome pour la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Cea-Haac) rencontre des difficultés dans la conduite du processus devant aboutir à l’installation des conseillers de la HAAC 6ème mandature. Ainsi, ce vendredi, 17 mai 2019, une délégation de ladite commission a rencontré le président de la Haac, Adam Boni Tessi afin d’y apporter des solutions rassurantes…

Au cours de la présente audience, il a été pour les membres de la Cea-Haac, de venir soumettre au président Boni Tessi, les difficultés qui entravent l’organisation des élections devant conduire à l’installation des conseillers de la HAAC 6ème mandature. A en croire Gaspard Adjamossi, président de la Cea-Haac, ces difficultés sont de deux ordres. L’une concerne le manque de moyens financiers pour accomplir la mission pour laquelle ils ont été investis et l’autre est liée à l’inscription sur la liste électorale. A ce niveau, il a expliqué que c’est seulement ceux qui détiennent la carte délivrée par la HAAC et le ministère de l’économie numérique et de la communication, qui sont autorisés à s’inscrire sur la liste électorale. Face à l’imminence des élections, il a plaidé afin que dans les plus brefs délais, ces différentes difficultés soient solutionnées. Notons qu’une délégation des responsables de l’observatoire de la déontologie et de l’éthique dans les médias (ODEM) 8ème mandature était également au cabinet du président de la Haac. Selon ces derniers, l’objectif de la rencontre est la vision de l’Odem en vue d’acquérir des expériences pour réussir la mission qui leur est assignée.  Pour le président de l’Odem, Eric Sounnouvi, il a fait savoir que l’institution jouera sa partition pour que la presse béninoise reste davantage professionnelle. Toute chose qui nécessite le concours de la Haac, a-t-il laissé entendre. Il a par ailleurs déclaré qu’une ligne verte sera laissée à la disposition des consommateurs des produits finis des médias pour permettre à ces derniers d’opiner sur les activités qui se mènent et d’informer en cas de dérapage. Il a ajouté qu’un magazine sera aussi disponible pour présenter de façon périodique l’état de la liberté de la presse et qu’il sera prévu un atelier de renforcement de capacité des conseillers de la HAAC pour être au même niveau d’informations d’autorégulation.

 

A.B

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Matin Libre ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook