Home Société Dossier 18 kg de cocaïne : « il n’y a pas de doute...

Dossier 18 kg de cocaïne : « il n’y a pas de doute sur le caractère exécutoire de la décision » Me Kato Attita

Dossier 18 kg de cocaïne :
Dossier 18kg de cocaïne : "il n’y a pas de doute sur le caractère exécutoire de la décision" Me Kato Attita

Concernant le dossier 18 kg de cocaïne, Me Kato Attita s’exprime: « il n’y a pas de doute sur le caractère exécutoire de la décision ». Dans une décision rendue le Jeudi 28 Novembre 2019 dans le contentieux entre l’Etat béninois et l’homme d’affaire Sébastien Ajavon, la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) oblige le Bénin au payement d’une somme d’argent à l’opérateur économique.

La Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) a rendu ce jeudi 28 Novembre 2019 à Zanzibar en Tanzanie une décision dans l’affaire de 18 kg de cocaïne qui oppose l’Etat béninois et l’homme d’affaires Sébastien Ajavon. D’après, l’avocat conseil de ce dernier, “la Cour a parachevé son œuvre et a constaté qu’il y a lieu de lui (Sébastien Ajavon) allouer une somme d’environ 39 milliards de FCFA”. Cependant, depuis que cette décision est rendue publique. Beaucoup se demandent si l’Etat béninois va se plier à la décision de la juridiction africaine des droits de l’homme.

Lire aussi  Urgent : Rudy Gestede forfait pour les deux matchs du Bénin

Selon Me Kato Attita, invité ce dimanche 1er Décembre 2019 sur Soleil fm, il n’y a aucun doute sur le caractère exécutoire de la décision de la CADHP. En regard du doute qui pèserait sur la bonne foi de l’Etat béninois à se conformer aux injonctions de la cour africaine des droits de l’homme et des peuples, le spécialiste du droit, Me Kato Attita croie que l’Etat béninois ne saurait se soustraire à l’obligation de payer les 39 Milliards à Sébastien Ajavon. “Ce qui est certain, il n’y a pas de doute sur ça: quelle que soit la durée, quel que soit le temps, l’Etat béninois finira toujours par payer cette somme soit sous ce gouvernement soit sous un autre gouvernement” a-t-il expliqué. « L’Etat béninois sera exempté de payer cette somme seulement lorsque le requérant décide lui-même d’y renoncer » précise-t-il.

Lire aussi  CEP 2017 : 23 321 candidats dans le Borgou et 11 630 pour l’Alibori

Aux dires de Me Kato Attita, ce n’est pas insignifiant que le président de la cour ait précisé que les décisions qui sont prises sont des décisions souveraines. Il termine en ces termes: “ Il n’y a pas de doute sur le caractère exécutoire de la décision”.

Commentaires Facebook