Accueil Société

Démolition de la place Idi de Cadjèhoun : La communauté musulmane exprime son amertume

0

religion

Une fois encore, la communauté musulmane de Cadjèhoun est victime des casses sauvages du préfet Modeste Toboula. Après le déguerpissement dont ont été victimes les fidèles musulmans un vendredi en début d’année alors qu’ils s’apprêtaient à faire la prière de Djoumat, c’est le projet Route des pêches qui sert maintenant de prétexte à l’autorité préfectorale pour aller hier, mardi 10 juillet 2018, démolir les constructions sur la place Idi de Cadjèhoun. Et ceci, 24h seulement après avoir déposé une sommation dans laquelle il est pourtant accordé à la communauté musulmane de Cadjèhoun un délai de 72h pour libérer de ses propres soins l’espace. Malgré les documents authentiques attestant que la place leur a été cédée par bail par les autorités compétentes, le préfet Modeste Toboula aurait rejeté tout dialogue sur les lieux.  Et les dégâts sont désormais là. Tout a été détruit sans retenue aucune. « Le vendredi passé on était tous venus prier ici ; il n’y avait pas eu de problème et hier soir (lundi) on était à la maison lorsque le gardien de la place nous a appelés nous informant que le préfet Modeste Toboula est venu et a donné une sommation selon laquelle le mardi matin, il sera sur les lieux pour démolir tout ce qui se trouve sur la place Idi. Le préfet, dans sa logique, pense que nous sommes venus occuper ici parce que la mosquée de Cadjèhoun est en construction. Ce qu’il ne sait pas, c’est que la place Idi existait bien avant la destruction de la mosquée. On y venait pour prier les jours de fête de Tabaski et de Ramadan. Donc, la place était déjà octroyée à la mosquée de Cadjèhoun par les autorités compétentes avant même l’arrivée au pouvoir du Président Yayi Boni. Nous avons régularisé la situation sous son régime. Nous nous sommes repliés ici sur la place Idi puisque la mosquée est en construction. Ce qu’on a pris du temps pour installer comment peut-on nous donner un délai de moins de 72h pour tout détruire ? On lui a montré les papiers attestant que la place nous a été cédée par bail sur 99 ans. Il dit que lui ne veut rien voir, de dire aux musulmans qu’ils ont trop d’argent et qu’ils aillent construire une mosquée. Il oublie que si on construit même la mosquée, on viendra toujours prier ici les jours de fête parce que c’est la place Idi. Même s’il rase tout, on viendra toujours prier ici parce que nous avons des documents qui attestent bien qu’il s’agit de la place Idi », a déclaré un responsable de la mosquée de Cadjèhoun que nous avons rencontré sur les lieux. Joint au téléphone, l’Imam de la mosquée, LigaliIssiaka, s’est dit surpris par les faits. A l’entendre, il a été informé alors qu’il est en retraite spirituelle à Allada.  D’après une fidèle musulmane, la place a été légalement consacrée aux musulmans de Cadjèhoun et la prière de Djoumat s’y déroule en attendant que la construction de la mosquée soit achevée. « Rien n’est éternel si ce n’est Dieu. Bafouer les institutions de Dieu, c’est bafouer Dieu et n’oubliez pas que c’est Dieu qui vous a placé là où vous êtes actuellement. Seul le gouvernement de Dieu n’a pas de fin… on prie pour vous mais vous voulez notre fin. »,a lancé un autre fidèle pour exprimer son amertume. « L’islam n’est pas une religion de violence, l’islam prône la paix. Dans la vie, nous sommes appelés à vivre ensemble », poursuit-il. Par ailleurs, des documents ont été brandis et portent sur le détail des frais relatifs au bail emphytéotique sur ce domaine de deux hectares au profit de la place Idi-mosquée de Cadjèhoun.  Le comble est que lesdits documents portent les signatures de la Direction des domaines, de l’enregistrement, de la Direction générale des impôts, et autres. Un dossier sensible qui devrait interpeller le Chef de l’Etat afin que le pire soit évité…

Mike MAHOUNAN

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Matin Libre ». Benin Times n’es pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here