Accueil Société

Côte d’Ivoire : Un lourd bilan concernant les viols et enlèvements d’enfants

Côte d'Ivoire : Un lourd bilan concernant les viols et enlèvements d'enfants | Benin Times
benintimes-cote-d-ivoire-un-lourd-bilan-concernant-les-viols-et-enlevements-d-enfants-01

Les réseaux sociaux pleurent la petite grâce violé et qui est finalement décédé ce lundi. Le gouvernement prend des initiatives pour pallier à ce problème qui devient de plus en plus récurent.

Selon Africadaily info, » Huit cas d’enlèvements ou de disparitions d’enfants ont été observés en Côte d’Ivoire, entre janvier et mars 2018. Parmi eux, trois cas de décès, dus à des morts violentes par arme blanche ou par strangulation, ont été enregistrés par le Conseil national de sécurité. Quatre enfants enlevés ont été retrouvés et un enfant enlevé à Bouna n’a pas été retrouvé. »

Lire aussi  Séance de travail entre le chef de l’Etat et les syndicalistes : Talon négocie une trêve sociale

Certains coupables arrêtés disent au cours des interrogatoires, être à la recherche de l’argent et du pouvoir. Ce but les pousse donc à priver ces petits êtres encore innocents de vie ; ils ne demandent pourtant juste qu’à jouer et à être aimé.

Ces chiffres n’ont néanmoins pas laissé indifférent le gouvernement en place. Ainsi, Alassane Ouattara, a tenu à envoyer un message poignant à l’endroit de la population ivoirienne afin de les rassurer et d’apaiser leurs coeurs.

« Je vous invite donc, chers compatriotes, à ne pas céder à la psychose. Nous sommes déterminés à lutter contre ces pratiques inacceptables. Tous les moyens humains et matériels seront déployés pour faire la lumière sur ces événements ignobles, afin d’éviter que cela ne se reproduise », tels sont les mots du premier responsable du gouvernement ivoirien.

Lire aussi  Profanation de la tombe d'Arafat DJ : voici la malédiction qui attend les auteurs

Joignant les actes à la parole, il dote le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant d’une ligne verte. Le « 116 », est une ligne qui permettra de signaler toute disparition d’enfant sur toute l’étendue nationale. Il permettra aussi de dénoncer tous cas de violences faites à l’endroit des enfants.

Commentaires Facebook