Accueil Société

Côte d’Ivoire : Antoinette Konan se prononce sur le concept « Ahoco » qui fait polémique

Côte d'Ivoire : Antoinette Konan se prononce sur le concept
benintimes-cote-d-ivoire-antoinette-konan-se-prononce-sur-le-concept-ahoco-qui-fait-polemique-01

L’artiste Coupé-décalé Safarel Obiang, se fait remarquer avec une nouvelle œuvre intitulée « Ahoco ».Un single qui fait polémique à cause de ces pas de danse. Antoinette Konan se prononce sur le sujet.

La nouvelle sortie de Safarel Obiang, accompagnée d’une danse qui traduit le titre éponyme de l’œuvre « Ahoco » qui est le fait de se masturber. En effet, L’Ahoco est un instrument de musique traditionnelle des baoulés, promu par la chanteuse Antoinette Konan. Il est constitué d’une petite boule ayant deux trous semblables de chaque côté, servant de caisse de résonance et traversée par une longue tige en bois strié.

Lire aussi  Huitième Législature : des départs pourront s'observer ce lundi

On le joue en glissant la boule le long de la tige légèrement inclinée pour maintenir la cadence. Suite à toute cette confusion la promotrice de l’instrument en parle.
Au cours d’une interview, donnée à un média ivoirien, Antoinette Konan a tenu à montrer que le « Ahoco » est juste un instrument de musique dont elle assure la promotion. Qu’elle n’a rien à avoir avec les spéculations sur le sujet. Et qu’elle ne peut impacter les pensées de ses compères.

« L’Ahoco est un instrument de musique traditionnel. On ne me l’a pas appris d’une autre façon. Ce sont ceux qui ont l’esprit tordu qui en ont fait une autre récupération. Cela n’engage qu’eux. Moi, je ne rentre pas dans ce genre de bassesses. Je fais la promotion de l’Ahoco, un instrument de musique traditionnel et non la promotion d’une quelconque pratique sexuelle. Cet instrument a fait école. J’ai réussi à l’imposer; c’est ce qui importe », a déclaré la chanteuse.
Ce clip quand a lui a été censuré. Une décision que les fans, de l’étoile montante du coupé décalé n’approuvent pas.

Commentaires Facebook