Accueil Société

Cameroun : Un pasteur enterre en secret une de ses fidèles

Cameroun : Un pasteur enterre en secret une de ses fidèles | Benin Times
benintimes-cameroun-un-pasteur-enterre-en-secret-une-de-c-est-fidele-01.jpg

Un pasteur camerounais enterre une de ses fidèles. Un certain nombre de cas très médiatisés mettant en scène des pasteurs disgraciés ont eu lieu ces derniers mois. Les faux pasteurs défraient régulièrement l’actualité en Afrique. Leurs prescriptions suivies trop religieusement par les fidèles frisent l’aliénation.

Selon le journal , tout a commencé le 4 octobre. La population a constaté la disparition de Juliette Meken. La femme fidèle de l’église « Jésus Guérit », a été vue une dernière fois le 3 octobre gérant son commerce. En effet, la dame est la gérante du seul restaurant de la localité. « Tout est parti du constat de la longue absence de Julienne Meken, tenancière du seul restaurant de la communauté et fidèle de l’église de réveil Jésus Guérit.

Aperçue pour la dernière fois dans son commerce le 3 octobre 2019, cette dernière n’a plus réapparu jusqu’à ce que la rumeur de son décès commence à alimenter les débats. Horrifiées, les foules ont saisi le pasteur qui selon des sources bien introduites entretenait des relations coupables avec la défunte.

Lire aussi  Lancement de ‘‘Numéro gagnant’’ : Gaston Zossou élargit la gamme des tickets de la LNB

Pour sa défense, le pontife Luc Tadie sur qui pèsent les soupçons, ainsi que sa famille ont rassuré les populations du retour imminent de la disparue », indique le journal. Les déplacements du suspect et certaines de ces habitudes comme la mise au feu des habits de la disparue, alertent Sa Majesté Leon Mbarga Eyebe, chef de troisième degré de Mbansan l. Il a très tôt saisi le commandant de la brigade de gendarmerie de Soa, Roger Owono Noah.

« Une descente musclée a permis à ce dernier d’interpeller le suspect ainsi que les membres de sa famille. À l’issue de l’interrogatoire, le suspect a avoué que Dame julienne Meken est décédée jeudi à 9 heures, et il a procédé à son inhumation en catimini le jour suivant à 15 heures. Il précise que ce sont les dernières volontés de la défunte qui avait renié toute sa famille », informe-t-on. Il a été appréhendé par les forces de l’ordre ainsi que sa famille. Les sources affirment avec preuve qu’il se pourrait qu’il se soit fait aider par Alain Victor Ahanda, chef de troisième degré de Mbansan II.

Lire aussi  Des taxis-compteurs climatisés à Cotonou : une modernité mais pour qui ?

« Cette moto taximan reconverti à la profession pastorale, n’a jusqu’ici également donné aucun détail sur la cause de décès de Julienne Meken », écrit le journal. Le pasteur est déjà suspecté dans d’autres affaires car depuis son arrivée dans la localité ces actes sont suspects. Les populations évoquent la thèse d’un trafic d’organe. Les forces de l’ordre mettent tout en œuvre pour éclaircir l’affaire ainsi que de trouver les causes de décès de la jeune dame inconnue jusqu’à présent.

Commentaires Facebook