Home Société Bénin : Wilfried Léandre Houngbédji donne des précisions sur la loi d’Amnistie...

Bénin : Wilfried Léandre Houngbédji donne des précisions sur la loi d’Amnistie que va proposer le gouvernement

Bénin : Wilfried Léandre Houngbédji donne des précisions sur la loi d'Amnistie que va proposer le gouvernement | Benin Times
Wilfried Léandre Houngbédji donne des précisons sur la loi d'Amnistie que va proposer le gouvernement

Le gouvernement compte très prochainement proposer une loi d’amnistie à l’encontre des inculpées suites aux événements post-électoraux. Wilfried Léandre Houngbédji invité à se prononcer, a donné des précisions sur le sujet. Cette loi est issue des assises du 10 au 12 octobre, convoquées par le chef de l’État.

Le directeur de la communication à la présidence de la République du Bénin a été invité ce dimanche sur l’émission radio « 90 minutes pour convaincre ». Au cours de cette émission qui s’est exclusivement concentrée sur le dialogue politique qui a eu lieu au Bénin, Wilfried Léandre Houngbédji a apporté de grandes précisions concernant la loi d’amnistie qui sera bientôt votée.

Petit rappel, pour un desserrement des tensions politiques dans le pays, certains délégués du dialogue politique ont souhaité que des dispositions soient prises pour la libération des personnes arrêtées et l’abandon des poursuites dans le cadre des événements post-électoraux. Un souhait qui après la rencontre entre le Chef de l’État et la Conférence des présidents du Parlement, a résulté sur la proposition d’une loi d’amnistie. Pour le directeur de la communication à la présidence, le vote et la promulgation de cette loi à des implications qui pourraientt calmer la situation politique actuelle.

Lire aussi  Bénin : Victor Topanou explique les origines du poste de vice-président

Une fois cette loi en vigueur, « les faits commis par les bénéficiaires perdent leur qualité d’infraction, les faits disparaissent. Les poursuites et arrestations seront abandonnées », a-t-il expliqué. Par contre, certains soutiennent que le chef de l’État aurait pu gracier via un décret présidentiel les personnes concernées par cette loi. Wilfried Léandre Houngbédji, apporte des éléments sur la question.

Lire aussi  Après l’annulation de la première élection : Sosthène Amouzoun confirmé président des Zémidjans du parc camp mariés

Il affirme que si la grâce présidentielle pouvait résoudre le problème dans sa globalité, cette décision aurait été déjà prise au conseil des ministres passé. Cependant, si le président l’avait prise, elle ne prendra en compte que les personnes déjà condamnées pour les faits. Mais la loi d’amnistie quant à elle, prendra en compte autant les personnes condamnées que celles poursuivies et recherchées.

Commentaires Facebook