Accueil Société

Bénin: un fétiche bloque la voie inter-Etat Cotonou-Parakou à Toui (images)

La voie inter-Etat quittant Cotonou pour le nord est barrée dans la localité de Toui, entre Ouèssè et Tchaourou.

un fetiche perturbe la circulation au benin

Le fétiche posé en pleine chaussée

Depuis 15 heures ce lundi 25 février 2019, la circulation est bloquée sur la voie inter-Etat Cotonou-Parakou à hauteur de Toui, entre les communes de Ouèssè et Tchaourou. Des sources sur place ont rapporté à Banouto qu’un individu a utilisé des pneus et des planches pour barricader la voie. A ces objets, précisent nos sources, il a ajouté un fétiche et s’est lui-même positionné au milieu de la chaussée. «La circulation est bloquée dans les deux sens ; en direction du nord comme en direction de Cotonou. Personne ne sait ce qu’il réclame», renseignent nos sources.

fetiche dans la circulation au benin Un homme débout derrière son fétiche

Sur le même axe, la circulation avait été perturbée plus tôt dans la même journée de ce lundi 25 février 2019. A Tchaourou, devant l’ancienne brigade, des pneus ont été incendiés sur la voie. Des sources sur place ont expliqué à Banouto que les auteurs avaient disparu juste après avoir mis le feu. La scène avait l’air d’un soulèvement spontané, sans aucun message officiel. Selon nos sources, des témoins parmi la population riveraine, ont établi un lien entre l’acte posé par un groupe d’individus non identifiés et la situation de certains partis de l’opposition dans le cadre des élections législatives d’avril 2019. Intervenu plus tard, un détachement de la police républicaine a réussi à rétablir la circulation au niveau de Tchaourou autour de midi.

la police retablit la circulation La police rétablit la circulation à Tchaourou

Mais à Toui, la circulation reste bloquée à 17 h 30. Sur la question de la participation de l’opposition aux législatives, le chef de l’Etat échange avec des leaders de l’opposition ce lundi. La rencontre devrait avoir démarré depuis 17h à la présidence de la république.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Banouto ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook