Accueil Société

Bénin: un enfant placé (vidomègon) sauvagement battu par ses tuteurs à Pobè

1

Les responsables du Centre de promotion sociale de Pobè ont, avec le concours des éléments de la police républicaine, décelé lundi, un cas de maltraitance d’enfant dans la ville de Pobè où un jeune garçon de moins de dix ans a été grièvement blessé après avoir été battu avec la lanière et la palette par ses tuteurs, a appris l’Agence Bénin Presse ce mercredi.

Selon les recoupements, les faits remontent à la nuit du dimanche 18 février 2018 où, du retour de l’église, les tuteurs d’un enfant placé l’ont roué de coups après lui avoir donné à manger, pour avoir perdu la veille une somme de cinq cents francs (500f) CFA issue de la vente d’un objet.

Le tuteur, confie-t-on, muni d’une lanière et la tutrice d’une palette, ont tous deux frappé sauvagement le jeune garçon après lui avoir attaché les membres.

Après ce forfait, ils ont enfermé le jeune garçon dans la maison avec interdiction formelle de sortir, lui administrant des produits pour la cicatrisation rapide des plaies.

L’ayant constaté apprend-t-on, l’un des riverains a dû alerter le Centre de promotion sociale de Pobè. Les responsables se sont aussitôt saisi du dossier et sont allés chercher l’enfant avec le concours des éléments de la police républicaine.

Aux dernières nouvelles, la victime est recueillie dans ce centre et suit des soins appropriés en attendant l’engagement des poursuites judiciaires pour amener les auteurs de ce cas de maltraitance à répondre de leurs actes.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Benin WEB TV ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

1 COMMENTAIRE

  1. Affaires de vizedomingon là ce n’est pas bien,beaucoup de gens n’ont pas le coeur. que chaque famille s’occupe de leur enfants,le plus pauvre n’a jamais mangé du sables, donc ce que nous allons manger avec nos enfants le père tout puissant pouvoira

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here