Accueil Société

Bénin/Transports Contournement de Malanville : Alassane Séïdou fait le point des facilitations apportées par le gouvernement

0

Bénin/Transports

Contournement de Malanville : Alassane Séïdou fait le point des facilitations apportées par le gouvernement

Alassane Séïdou, le Ministre des Infrastructures et des transports a tenu ce Mercredi 12 Septembre 2018 à Cotonou, une séance d’échanges avec les acteurs des transports terrestres. Entre autres sujets abordés, le Ministre est revenu sur la cession du pont à l’entrée de la localité de Malanville et ses nouvelles implications pour le commerce et les échanges. Il a également tenu à faire le point des facilitations apportées par le Gouvernement pour amoindrir les difficultés des usagers do corridor Cotonou-Niamey.

Océane LEANON

Le pont de Malanville s’est effondré il y a quelques jours. Cette situation cause d’énormes désagréments aux usagers de cet important axe routier du corridor Cotonou-Niamey. Cette séance d’échanges a été l’occasion pour Alassane Séïdou d’expliquer à ses interlocuteurs du jour les facilitations apportées par le Gouvernement et les solutions immédiates qu’il propose. Il les a informés qu’il faudra environ 45 jours pour construire un nouveau pont. Mais en attendant la fin des travaux confiés à l’entreprise Sogea-Satom, affirme t-il, « il faut sauver l’essentiel par rapport au trafic ».

Après réflexions, le Ministre des infrastructures et des transports a proposé aux acteurs des transports terrestres des voies de contournement. Deux ont été retenues selon Alassane Séïdou : « la première voie passe par Djougou-Natitingou-Porga- Fada Ngouma-Niamey. La seconde passe par Bodjekali-Nigeria-Madjekali-Illoua-Lolo-Bagoudo-Kaodji-Gamba-Gaya » a-t-il indiqué. Le gouvernement a également mis à la disposition des populations quatre (04) barques motorisées pour effectuer la navette de part et d’autres des rives de la Sotta.

Les responsables à divers niveaux, intervenant dans la chaine des transports, ont aussi informé les acteurs des dispositions qu’ils ont prises pour rendre cette situation moins pénible aux usagers. Ils ont aussi écouté les difficultés rencontrées par les transporteurs dans l’utilisation des contournements. Des consensus ont été trouvés pour amoindrir ces problèmes. Tour à tour, Kojori d’Almeida, directrice générale de Bénin Control, Joris Thys, directeur général du Port autonome de Cotonou, et bien d’autres responsables ont fait le point des diligences faites chacun dans son domaine respectif. Charles Sacca, le directeur général des Douanes a pour sa part annoncé qu’il a pris des dispositions auprès de ses collègues du Nigeria, du Burkina-Faso et du Niger pour faciliter la traversée des frontières.

Il convient de rappeler que les deux parties ont pris l’engagement de se revoir sou peu pour faire un premier bilan à mi-parcours.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Pharaons ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here