Accueil Société

Bénin – Tension à Tchaourou : début de médiation pour rétablir la paix

Bénin - Tension à Tchaourou : début de médiation pour rétablir la paix | Benin Times
Bénin - Tension à Tchaourou : début de médiation pour rétablir la paix

La ville de Tchaourou a été durant six jours, le ring d’un affrontement entre population et force de l’ordre. À l’arrivée, les dégâts matériels et humains n’ont pas manqué. Mais actuellement, une médiation est en cours pour faire régner à nouveau la paix dans cette ville.

L’un des médiateurs joint par RFI a fait en quelque sorte, le point de l’évolution des activités de la médiation à Tchaourou dans le but de ramener la paix dans cette ville dont les populations ont été les tristes spectateurs de six jours de drames. Et l’objectif même de cette médiation, indique-t-il, est de faire revenir certains habitants qui ont vidé leur maison pour s’installer dans la brousse, histoire de ne pas être des victimes d’un affrontement entre chasseurs et forces de l’ordre. « C’est une mission pour aider à faire revenir le calme, la paix. Une mission de pacification. Et donc, nous avons eu un échange avec tous les protagonistes de la crise, avec le commandant chargé des opérations de commandement, à Tchaourou. Nous avons eu une réunion avec le roi et les dignitaires – le Palais Royal -les jeunes, les chasseurs », indique Ishola Bio.

Le médiateur confie en effet, que les manifestants réclament la libération des leurs et aussi, évoquent le dispositif autour du domicile de Boni Yayi. » De part et d’autre, des engagements ont été pris. Le représentant des chasseurs a promis que cela va se calmer, que de leur côté la paix revient et ils vont essayer de dire aux chasseurs et à leurs collègues de laisser tomber les armes, et tout… D’explorer la voie politique pour régler les problèmes », déclare-t-il. Pour ceux qui ont dû fuir les maisons, il lance un appel pour qu’ils reviennent chez eux.

« Il faut dire aux populations : le calme revient, revenez, sortez de la brousse, revenez dans vos maisons, revenez dans vos cases… Il n’y a plus d’hostilités », va-t-il fait savoir.

Commentaires Facebook