Home Société Bénin-rentrée 2019-2020 : Une dernière chance est donnée aux universités privées défaillantes

Bénin-rentrée 2019-2020 : Une dernière chance est donnée aux universités privées défaillantes

Bénin-rentrée 2019-2020 : Une dernière chance est donnée aux universités privées défaillantes | Benin Times
Bénin-rentrée 2019-2020: Une dernière chance est donnée aux universités privées non autorisées

Actuelle ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Éléonore Yayi se tourne vers les Établissements privés d’enseignement supérieur (EPES). À travers un communiqué rendu public ce mardi 10 septembre 2019, elle invite les Établissements n’ayant ni l’agrément, ni l’autorisation de poursuite d’ouverture pour le compte de la rentrée 2019-2020 à faire des réclamations.

Les établissements d’enseignement supérieur qui n’ont pas obtenu l’agrément ni l’autorisation pour ouvrir leurs portes pour le compte de la rentrée 2019-2020, ont jusqu’au 20 septembre 2019 pour faire leurs réclamations avec les pièces justificatives à la Direction générale de l’enseignement supérieur. Il convient de mentionner que plusieurs établissements d’enseignement privés sont concernés. Peu ont su tirer leur épingle du jeu à l’issue de l’étude de dossiers faite par les services compétents du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Cette réforme est entrée en vigueur depuis 2016. Ceci entre dans le cadre de l’assainissement du sous-secteur prôné par le gouvernement de Patrice Talon.

Lire aussi  Brice Sohou : "Cher Président, gommez le passé noir qui nous traîne les pas"

Rappelons que les autorités en charge de l’enseignement supérieur ont rendu public le mercredi 21 août 2019, la liste des Établissements privés d’enseignement supérieur (EPES) autorisés à poursuivre l’ouverture pour le compte de la rentrée 2019-2020. Ces établissements sont autorisés à donner des formations en licence et master professionnels. Ces universités privées sont au nombre de 14 au total. Il s’agit de CP Marie Stella, École Supérieure Universitaire st Cléments and Commonwealth, EITB, ESP le Pharaon, Institut International de Finance, Management et d’Expertise Comptable (IIFME), ISSPT, École Supérieure pour la Formation et le Recyclage d’Enseignants (ESFRE), Institut Supérieur des Sciences de l’Information et de la Communication (ISSIC), ISFAG, PIGIER, ISCG, ESAE, SAPIENTIA, l’Institut Universitaire MATHFINECO.

Lire aussi  Difficultés d’approvisionnement en eau potable à Parakou:La mairie et la Soneb mettent fin au calvaire

Les autres établissements privés d’enseignement supérieur qui n’ont pas été autorisés et ont des motifs valables de réclamations sont donc invités à fournir les documents justificatifs aux fins d’être retenus pour le compte de la rentrée 2019-2020.

Commentaires Facebook