Accueil Société

Bénin : pourquoi le receveur douane de Dja est rétabli dans ses fonctions

0

Relevé de ses fonctions le 20 février, le receveur de la douane de Dja, à la frontière du Nigéria a été rétabli dans ses fonctions quelques jours plus tard.

douane-benin

L’affaire est au cœur d’une polémique au Bénin. Au poste douanier de Dja, à la frontière entre le Bénin et le Nigéria, le receveur relevé de son poste est de retour quelques jours plus tard, dans son fauteuil. Pourquoi ce come-back inattendu ? « Les faits reprochés au receveur ne sont pas avérés », a répondu à Banouto, une source au parfum du dossier.

Le receveur de la douane de Dja avait été relevé de ses fonctions le 20 février 2019, suite à une décision du ministère de l’Economie et des Finances. Cette décision ministérielle fait suite à sa mise à disposition de l’Inspection générale des douanes par la direction départementale le 15 février sans avoir eu le temps de répondre à une demande d’explication à lui adressée le même jour. La hiérarchie reproche au receveur de la douane de Dja de ne pas appliquer à la lettre la réforme de l’Attestation de vérification douanière (AVD). « La demande d’explication, confie notre source, est basée sur des documents douaniers datant de janvier 2019 ».

 

Selon les informations de Banouto, cette réforme mise en place par la direction générale de la Douane béninoise pour éviter la sous-estimation de la valeur et la perte de recette douanière n’était pas encore entrée en vigueur au poste douanier de Dja. Par note de service en date du 1er février 2019, la direction départementale avait ordonné la mise en œuvre de la mesure pour compter du 15 février 2019.

Preuves exhibées

Après son relèvement de son poste et après avoir échappé à une mise aux arrêts de rigueur de quarante-cinq (45) jours, le receveur de la douane de Dja, apprend-on, a exhibé les preuves de ce que les documents sur lesquels la demande d’explication a été fondée sont antérieurs à la date de démarrage de la mise en œuvre. Une démarche qui a fini de convaincre la hiérarchie de le rétabli dans ses fonctions.

Un douanier qui connaît le receveur de la douane de Dja le décrit comme un « cadre émérite ». Pour le disciple de saint Mathieu qui a requis l’anonymat, la polémique qui a cours actuellement relève d’une « cabale ». « Il serait très bien qu’on demande à l’inspection générale des douanes et l’inspection générale des finances de pondre un rapport contradictoire sur la situation pour mettre fin à la polémique », suggère-t-il.

 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Banouto ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here