Accueil Société

Bénin : l’Ex président de l’assemblée nationale se prononce face aux accusations de mauvaise gestion financière au cours de son mandat.

Bénin : l’Ex président de l’assemblée nationale se prononce face aux accusations de mauvaise gestion financière au cours de son mandat. | Benin Times
benintimes-benin-l-ex-president-de-l-assemble-nationale-se-prononce-face-au-accusation-de-mauvaise-gestion-financiere-au-cours-de-son-mandat-lance-contre-lui-01

Adrien Hougbédji tente de rassurer les membres de la direction exécutive nationale de son partie, face aux accusations récentes lancée à son encontre par un député. Celui-ci demande une enquête pour éclairer la gestion financière de la 7ème législation.

Du communiqué publié après la réunion des membres du DEN du PRD, il affirme ne rien se reprocher. Pour lui, ceux qui le citent dans cette supposée malversation financière le font par ignorance des dispositions du règlement intérieur du parlement. << De l’exposé fait par le président, il ressort qu’on ne saurait parler de « gestion financière » du président de l’assemblée nationale qu’au prix d’une méconnaissance totale des textes et d’une malveillance caractérisée>>.

Lire aussi  Restaurer l’Espoir : «C’est une honte pour l’image de notre pays»

En effet, selon l’article 156 du règlement intérieur de l’assemblée nationale qui stipule que <<les questeurs sont les gestionnaires du budget de l’assemblée nationale>>, il justifie le fait que le président de l’assemblé nationale n’a pas signature sur les comptes bancaires.

En tant qu’ordonnateur, il pense n’avoir jamais donné un ordre en désaccord avec la disposition légale mis en place. Il continue plus loin en expliquant que même si en tant qu’ordonnateur il avait donné un ordre non conforme aux dispositions légales, il était du ressort des questeurs de l’en informer et l’inviter à retirer son ordre. Ceci sous les dispositions mise en place selon l’articles 156 et 171 du règlement intérieur ce qui ne s’est jamais produit en sa connaissance.

Lire aussi  Vaste polémique après audition du maire de Cotonou : Le film hollywoodien de la suspension de Léhady

Selon le communiqué, le PRD et son Président attendent dans la certitude les résultats de l’enquête ou de l’audit demandé par les députés de la 8ème législation. Pour l’instant <<ils s’abstiendront de toute initiative qui contribuerait à discréditer et affaiblir la 8ème législative>>. Enfin il reste convaincu que l’assemblée nationale devra subir une profonde réforme en matière de cadre légal de la gestion de sa finance.

Commentaires Facebook