Accueil Société

Bénin: le Gouvernement sauve un million de détenteurs d’actes de naissance sans souche

0

Après les recensements administratifs à vocation de la population (Ravip), les données ont révélé que un million de Béninois ont des actes de naissance sans souche. Le Gouvernement prend des mesures pour leur permettre d’en obtenir.

Bénin de nouvelles souches d’acte de naissance pour 1000 000 de Béninois Un acte du Gouvernement pour mettre fin aux tracasseries d’un million de Béninois en matière d’état civil

 

Plusieurs Béninois sont sans actes de naissances et souches. C’est ce qu’ont révélé les données issues du recensement administratifs à vocation de la population (Ravip). Selon le point du conseil des ministres de ce mercredi 6 mars 2019, il s’agit de 2millions 500 mille béninois qui sont concernés. Dans le cadre du projet d’enregistrement dérogatoire à l’état civil, le conseil a indiqué que l’établissement des actes de naissances à leur endroit est en train d’être fait.

Les données issues du processus d’enregistrement ont aussi révélé qu’un million de personnes ne disposent pas de souches à leurs actes de naissance. Celle-ci disparue ou détruite des registres d’état civil par «soit par défaut de conservation, soit par vandalisme.» Conséquence, «Ces personnes subissent  des tracasseries de  toutes   sortes   I ors  de  l’établissement    de  divers   actes  administratifs nécessitant  la  présentation   de la  souche de leur acte de naissance», relève le compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 06 mars 2019.

Pour permettre à ces citoyens de disposer de pièce d’état civil sans problème, le Conseil des ministres a adopté le décret modifiant les articles 4 et 5 du décret n° 2018-47 du 10 octobre 2018. Il définit les modalités et le fonctionnement  du cadre administratif de réalisation de l’enregistrement à titre dérogatoire a l’état civil et fixe les règles relatives à la dématérialisation des actes. «Sur cette base, les actes de naissance  dont  les souches  sont altérés,détruites  ou inexistantes   seront  directement   enregistres  à titre dérogatoire, en  vue  de  leur  reconstitution,  sur  la  base  des  originaux   ou  des  copies détenues  par  les titulaires  de ces actes», explique le compte rendu.

Le Conseil a précisé que pour «les  personnes concernées,  l’enregistrement par  voie numérique se fera par le traitement de  formulaires d’enrôlement pour un rapprochement    avec les données nominatives  et personnelles relatives à leur état civil, collectées lors du RAVIP».

 

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Banouto ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here