Accueil Société

Bénin-insécurité : La police républicaine abat deux bandits à Djidja

Bénin-insécurité : La police républicaine abat deux bandits à Djidja | Benin Times
Bénin-insécurité: La police républicaine abat deux bandits à Djidja

Trois redoutables bandits qui font ravage dans le département du Zou ont été interpelés par la police républicaine. Deux d’entre eux ont été exécutés en fin de weekend à Djidja et le troisième est mis hors d’état de nuire à Agbangnizoun.

Ces malfrats dont il s’agit sont depuis, recherchés dans le département du zou où ils sèment la terreur. Ce dimanche 22 septembre, deux d’entre eux sont tombés dans le collimateur de la police républicaine. Les deux bandits traqués par les agents du directeur départemental de la police ont eu recours à leurs armes pour se défendre. Selon l’information rapportée par l’Agence Bénin Presse, dès qu’ils ont vu les forces de l’ordre, ils ont tiré sur eux.

Lire aussi  Bénin : un nouveau-né retrouvé dans les latrines

Ceux-ci ont riposté en les abattant. Toujours dans le département du zou, précisément dans la localité d’Agbangnizou. Les éléments de la police républicaine de cette localité ont achevé hier lundi, un récidiviste, spécialisé dans le vol de motos. Le malfrat était en pleine activité. Il préparait une embuscade quand il fut intercepté par surprise par les éléments de la police républicaine. Voulant faire usage de l’arme à feu de fabrication artisanale qu’il avait sur lui, il fut abattu par la police aussitôt.

Lire aussi  Construction de l’aéroport de Glo-Djigbé : L’indemnisation, une réalité

Il faut rappeler que la police républicaine a revu son dispositif sécuritaire dans les grandes villes du Bénin où l’insécurité fait ravage depuis un moment. Les populations ont salué ces réactions spontanées de la police républicaine et surtout son professionnalisme. Elle a pu agir sur la base de service des renseignements. Elles souhaitent que des véhicules banalisés soient mis à la disposition de la police républicaine pour que celle-ci puisse pénétrer dans les logis des hors-la-loi sans se faire remarquer.

Commentaires Facebook