Accueil Société

Bénin – BEPC 2019 : 2 ans de prison pour deux surveillants

Bénin - BEPC 2019 : 2 ans de prison pour deux surveillants | Benin Times
Bénin - BEPC 2019 2 ans de prison pour deux surveillants de salle pour tricherie

La tricherie lors d’un examen a été toujours punie par la loi. Chose qu’aurait oublié ses deux surveillants qui viennent d’écoper d’une peine de prison appuyer d’amende pour cette cause suite à l’examen national du BEPC qui s’est déroulé du 27 au 29 mai 2019.

Cela s’est passé au centre de composition du CEG Godomey lors de la composition de l’épreuve de Mathématiques. D’après les informations rapportées par le journal La Météo, les surveillants auraient récupérés chez deux candidats sans leur consentement, leurs copies sur lesquelles des exercices de l’épreuve de Mathématiques étaient déjà traités, pour ensuite les remettre à une candidate de la salle. Rappelé à l’ordre par le second surveillant, le principal mis en cause n’a pas voulu corriger son action. C’est une fois à la fin de l’heure, qu’il a retourné les deux copies aux propriétaires. Faut dire qu’il a oublié que cela est puni. Si l’un des candidats n’a rien dit, ce n’est pas le cas chez l’autre.

Lire aussi  Gestion du temps et leadership : Des cadres de la décentralisation outillés

Furieux et très remonté pas ce que le surveillant a fait avec sa copie, l’un des candidats n’a pas fait profil bas. Il a en effet relaté les faits à ses parents une fois à la maison. L’affaire a été donc portée devant la Direction départementale de l’enseignement secondaire par l’établissement de provenance des élèves. Une fois interpellés et présentés au procureur de la République près le Tribunal de Première instance d’Abomey-Calavi, ils ont écopés chacun d’une peine de deux ans d’emprisonnement avec sursis et d’une amende de 200 000 Francs CFA. Rappelons que l’examen du CEP commence le mardi 11 juin puisque cela a été reporté à cause de la fête du Ramadan. Les candidats sont donc priés de se rendre aux centres de composition à 7H00. Notons également que la dictée a fait son grand retour.

Commentaires Facebook