Accueil Société

Après l’annulation de la première élection : Sosthène Amouzoun confirmé président des Zémidjans du parc camp mariés

0
PARTAGER

Le collectif des conducteurs de taxi moto « Zémidjan » du parc camp mariés de Cotonou, était une fois encore aux urnes pour élire leur président. Après le recours déposé par le camp de Ignace Déguénon et de Julien Kpondéhou, la précédente élection du président de ce parc a été annulée. Une autre élection a eu lieu hier, mercredi 13 décembre 2017. Aux termes de ce vote, Sosthène Amouzoun a été à nouveau élu président du parc, selon les résultats proclamés. Ils ont été rendus officiels par le président de la commission délégué, Frédérick Gankpon. Sur 153 votants inscrits, 152 ont exprimé leur suffrage. 67 voix pour Ignace Déguénon et 85 votants pour Sosthène Amouzoun. Le suffrage exprimé n’a fait que confirmer les résultats du précédent vote. Selon le coordonnateur du vote, Victor Aidjihoundé, les membres de ce parc sont « Un » et indivisible. Il estime qu’à l’issue de ce vote, la victoire revient à l’association et non à un seul individu. Pour Sosthène Amouzoun, malgré les recours déposés par ses challengers, il les rassure que le travail sera fait en commun accord avec eux. « Mon mandat sera basé sur la solidarité, sur l’amour », a-t-il martelé. Il promet à ses confrères Zémidjans que toutes les promesses qu´il leur a faites seront tenues et ce, dans les brefs délais. Sosthène Amouzoun a, pour finir, exprimé toute sa gratitude au Préfet du Littoral, Modeste Toboula pour s’être personnellement impliqué dans le bon déroulement de cette réélection. Il a promis de ne pas le décevoir. Ces élections ont été confirmées et validées par la commission déléguée, chargée des élections. Il faut noter que le candidat Julien Kpondéhou a renoncé à la course aux élections à la veille de la campagne.

La médiation de Toboula a payé

Après les nombreux recours en annulation déposés par le candidat battu lors du précédent vote, Ignace Déguénon, le Préfet du Littoral, Modeste Toboula, en bon père de famille, a reçu en audience les deux parties adverses. Ainsi, se fondant sur lesdits recours, et après des échanges très houleux, Modeste Toboula a estimé qu’il était nécessaire de reprendre les élections. Mieux, pour sécuriser le vote, l’autorité préfectorale avait exigé que l’opération d’enregistrement des électeurs soit réalisée sur la base de la carte d’identité nationale ou de la carte-Lépi. Des décisions qui ont reçu l’assentiment de toute l’assistance et par ricochet, l’ensemble des membres de ce parc. C’est désormais chose faite. Sosthène Amouzoun est confirmé à la tête du parc camp marié, par le collectif des conducteurs de taxi moto. Une élection qui s’est déroulée dans la transparence. Un retour à la paix manifestement favorisé par la médiation du Préfet du département du Littoral.

Thérèse Wohndéna GNITONA (Coll)

Source : aCotonou

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here