Accueil Société

Annulation du concours à polémique de la Cnss : Le Pca Kotingan prend ses responsabilités

0

Le Président Eustache Kotingan et les membres du Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale ne sont pas restés insensibles aux multiples dénonciations quant aux irrégularités observées dans l’organisation du test pour le recrutement de 94 agents au profit de la Cnss. Vendredi 02 juin dernier, le Conseil d’administration s’est réuni pour débattre du sujet, seul point à l’ordre du jour. Après avoir écouté les différents protagonistes impliqués dans l’organisation du test, le Conseil a décidé de l’annulation pure et simple du concours querellé et ordonné l’organisation d’un nouveau test conformément aux règles et procédures en vigueur et dans l’observance stricte des règles de transparence, précise la déclaration finale issue de la réunion.

Malgré la sortie médiatique du cabinet Agefic Sa qui a conduit le processus de recrutement, sortie au cours de laquelle les responsables de Agefic Sa ont battu en brèche les arguments de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption qui, preuve à l’appui, a démontré les irrégularités qui ont entaché le processus, on ne s’entendait pas à une décision d’annulation. Mais le Pca/Cnss Eustache Kotinga a pris la mesure de ses responsabilités. Il a fait l’option d’écouter le peuple au lieu de foncer tête baissée dans le seul but de protéger les intérêts d’un groupe d’individus. C’est une sage décision qui vient calmer la tension sociale en même temps qu’elle donne à tous les Béninois les mêmes chances pour postuler et réussir à un test de recrutement.

En prenant fonction le 06 avril 2016, le gouvernement du Nouveau départ avait rassuré les Béninois qu’il ne sera jamais organisé sous le mandat du président Patrice Talon des concours frauduleux. Le concours Cnss était devenu donc un os difficile à avaler  qui allait entacher le Nouveau départ. Fort heureusement, le Conseil d’administration de la Cnss a pris la décision salutaire d’annulation et réaffirme par-là, la nécessité  de faire respecter les textes de même que le principe d’égalité des chances à tous les postulants.

M.M

Source : Matin Libre

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here