Accueil Société

Affrontements à Tchaourou et Savè : Des négociations pour l’accalmie !

Affrontements à Tchaourou et Savè : Des négociations pour l’accalmie ! | Benin Times
Affrontements à Tchaourou et Savè : Des négociations pour l’accalmie !

Après plusieurs jours d’affrontements avec un lourd bilan sur le plan matériel et humain et surtout face à une situation qui semble difficile à contenir, des médiations ont été entamées dans l’optique de ramener la paix dans ces localités.

Ainsi, trois médiateurs auraient été mandatés pour concilier les protagonistes et œuvrer à un retour définitif de la paix. Intervenant sur Radio France Internationale (Rfi), Ishola Bio, l’un des médiateurs, a déclaré que l’objectif de la mission est de faire revenir les habitants qui ont momentanément déserté leurs maisons pour trouver refuge dans la brousse ou dans les villages voisins. « C’est une mission pour aider à faire revenir le calme, la paix. Une mission de pacification. Et donc, nous avons eu un échange avec tous les protagonistes de la crise, avec le commandant chargé des opérations de commandement, à Tchaourou. Nous avons eu une réunion avec le roi et les dignitaires – le Palais royal -, les jeunes, les chasseurs », explique-t-il. Selon ses dires, les revendications tournent autour des personnes arrêtées et du dispositif installé au domicile de l’ancien Chef de l’Etat, Boni Yayi. « De part et d’autres, des engagements ont été pris. Le représentant des chasseurs a promis que cela va se calmer, que de leur côté la paix revient et ils vont essayer de dire aux chasseurs et à leurs collègues de laisser tomber les armes, et tout… d’explorer la voie politique pour régler les problèmes », a-t-il poursuivi. « (…) Il faut dire aux populations : le calme revient, revenez, sortez de la brousse, revenez dans vos maisons, revenez dans vos cases… Il n’y a plus d’hostilités… », a-t-il lancé. Vivement que la situation soit définitivement sous contrôle pour le bonheur des pauvres populations.

A.B

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Matin Libre ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook