Accueil International

Affaire viol à Dimbokro: Soum Bill, Claire Bahi et d’autres stars sont révoltés

Affaire viol à Dimbokro: Soum Bill, Claire Bahi et d'autres stars sont révoltés | Benin Times
Affaire viol à Dimbokro: Soum Bill, Claire Bahi et d'autres stars sont révoltés

Dans la nuit du samedi 28 au dimanche 29 septembre 2019, une fillette de 3 ans a été victime de violences sexuelles. Les blessures sur ses parties intimes ont eu raison d’elle et elle est décédée le lundi 30 septembre suscitant de vives réactions.

Face à ce triste événement, de nombreuses personnalités ivoiriennes ont élevé la voix. Parmi elles, Soum Bill, Claire Bahi, Bamba Ami Sarah… L’artiste Soum Bill sorti de son silence, s’est offusqué après avoir appris le viol dont Grâce a été victime « Un silence qui fait énormément de bruit dans ma tête, pour l’amour du ciel jusqu’à quand encore des enfants doivent payer de leur vie pour l’imbécillité de certains adultes ? » s’est indigné Soum Bill. Kidnappée et violée, cette fillette de 3 ans avait pour nom Grâce.

Elle a été retrouvée dans les douleurs dans une broussaille. Elle a été emmenée dans un centre hospitalier de Dimbokro pour les premiers soins. Elle est par la suite transférée au CHU de Cocody pour y être opérée. Mais, elle rend l’âme.

Lire aussi  8e arrondissement de Cotonou : Gnonlonfoun installe le nouveau Ca, Roger Vih

Ce drame a bouleversé plus d’un. Sur les réseaux sociaux, les internautes ont condamné cet acte et ont adressé à la famille éplorée des mots de compassion. L’artiste chanteur Lionel Ewôboy a publié ceci « Envole toi BB GRACE, vole, vole Petit Ange. Vole loin de ce monde, au cœur froid, qui sans état d’âme s’attaque à l’Innocence. Vole loin Petit Ange, dans cet autre ailleurs, ce grand inconnu qui fait peur où tu pars.

Je prie pour ma part, que le repos et la paix soient ton partage« . Claire Bahi a partagé sa profonde amertume « pourquoi tant de barbarie, de cruauté dans ce monde ici bas ? Ça fait trop mal pauvre petit ange. Repose en paix bébé Grâce. Et surtout que Dieu dans sa miséricorde bonté console ses parents et qu’il protège tous les enfants de la Côte d’Ivoire et du monde de ce fléau« .

Lire aussi  Bénin : la différence entre l'opposition politique et l'opposition parlementaire selon Chantal Ahyi

Bamba Ami Sarah a manifesté également son indignation  » Merde a la fin dans quelle monde sommes-nous ? Mon cœur de mère saigne, que la justice divine ne le loupe pas ce violeur maudit sois tu pufff « . Le gouvernement ivoirien n’est pas resté sourd à cet triste événement. Bakayoko Ly Ramata, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a rendu visite à Grâce avant son décès. Grâce était inscrite à l’école maternelle et devrait commencer les cours pendant cette rentrée scolaire 2019-2020.

L’auteur de viol est toujours en cavale. Selon les propos de la mère, ce serait un proche de la famille. Il avait l’habitude d’offrir à Grâce des cadeaux. Une enquête est en cours afin de le mettre hors d’état de nuire.

Commentaires Facebook