Accueil Société

Affaire licenciement des Ace 2014 affectés aux impôts : Voici la réaction du ministère de l’Economie et des finances

0

Suite à notre article relatif au licenciement des Agents contractuels de l’Etat (Ace) 2014 affectés aux impôts et paru le 6 mars 2019, le ministère de l’Economie et des finances a tenu à apporter des clarifications, en vue de rétablir la vérité des faits. Selon les explications du ministère, le contrat de ces agents exerçant en qualité d’Ace, bénéficiaires de contrat de travail à durée déterminée de deux ans, est arrivé à son terme.

Selon les explications du ministère, le recrutement desdits agents au profit de la Direction générale des impôts fait suite à la création en 2014, par l’Etat béninois, des centres départementaux des domaines en vue de la prise en charge des dossiers de transformation des permis d’habiter en titre. Ces réformes ont donné naissance à la création de l’Agence nationale des domaines et du foncier (Andf), et provoqué naturellement la suppression des centres des domaines existants dans lesquels ces agents exerçaient en qualité d’Ace, bénéficiaires de contrat de travail à durée déterminée de deux an. Ainsi, avec la nouvelle organisation de la gestion du foncier, la suppression des centres des domaines et leur contrat est arrivé à  terme. Et pour susciter la compréhension de tous, des séances d’échanges se sont tenues avec les agents concernés, sur l’initiative du ministre de l’Economie et des finances. Au terme de ces rencontres d’explication, il leur a été proposé d’accepter un nouveau contrat auprès de l’Andf, structure autonome de gestion dotée de personnalité juridique. Ils y avaient opposé un refus catégorique et souhaité de maintenir leur ancien statut. A titre exceptionnel donc, et d’accord partie, leur contrat fût renouvelé une dernière fois sans possibilité de reconduction. Une seule de leur collègue avait accepté la proposition faite par l’administration d’aller servir à l’Andf, dans laquelle elle exerce à ce jour. C’est donc un choix que ces agents ont opéré délibérément, a signifié le ministère.

 

Mike Mahouna

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Matin Libre ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here