Home Société Affaire harcèlement sexuel à l’Ortb : Angela Kpeidja réagit face aux rumeurs...

Affaire harcèlement sexuel à l’Ortb : Angela Kpeidja réagit face aux rumeurs levées par sa nomination

benintimes-affaire-harcelement-sexuel-a-l-ortb-angela-kpeidja-reagit-face-aux-rumeurs-levees-par-sa-nomination-01
benintimes-affaire-harcelement-sexuel-a-l-ortb-angela-kpeidja-reagit-face-aux-rumeurs-levees-par-sa-nomination-01

Promu à un nouveau poste dans cette période où sa dénonciation des faits sur l’harcèlement sexuel à l’Ortb fait rage, Angela Kpeidja donne de la voix. Pour cette dernière, sa nouvelle nomination est loin du combat qu’elle mène.

Les réseaux sociaux sont en émoi depuis l’affaire de dénonciation des faits de harcèlement sexuel au sein de la chaîne de télévision Ortb, qu’avait faite la chroniqueuse et journaliste, Angela Kpeidja. Même si d’autres femmes de la chaîne, peinent à accepter cette réalité, l’affaire à pris une telle dimension, que même le chef de l’État a voulu tirer tout cela au Claire.

Cependant, c’est dans cette même période, que la journaliste plaignante s’est vue promue au sein du service web de la chaîne. Pour la plupart des gens qui la soutiennent, cette nomination à ce poste très sensible, cache beaucoup de choses.

Lire aussi  Coronavirus : plusieurs nouveaux cas de contamination enregistrés au Togo

Pour d’autres, ce poste était le but visé dans toute cette Ordre de dénonciation, des affirmations que l’intéressé ne conçoit pas de la même manière.

« Vous avez appris tout comme moi ma nomination au Service web de l’ORTB, une promotion dans un moment aussi cruciale qui amène des langues à penser qu’un avancement professionnel fut mon ambition. Ceci est loin du combat qui est le mien », affirme cette dernière.

Cependant, malgré les nombreuses critiques dont elle est victime, la journaliste ne compte pas fuir ces nouvelles responsabilités.

Lire aussi  Bénin: voici l'analyse de Guy Mitopkè sur l'intervention de Patrice Talon

« J’assumerai donc mon poste pour montrer que la femme est capable et qu’elle mérite de gravir les échelons dans toutes les administrations sans qu’on ne lui colle un prototype ou des pensées aussi nuisibles », déclare Angela Kpeidja.

Angela Kpeidja, compte se servir de ce poste pour continuer dans sa lutte contre le harcèlement sexuel en milieu professionnel. Un combat qui selon elle sera bénéfique aux générations futures.

« La femme est aussi un être humain, dont les aspirations, les valeurs et autres, doivent être respectées. En aucun cas, elle ne mérite d’être traitée comme faible ou d’être chosifiée », laisse entendre la journaliste dans son message.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here