Home Société Acquittement de Gbagbo : Ce que Ouattara attend de l’appel de Bensouda

Acquittement de Gbagbo : Ce que Ouattara attend de l’appel de Bensouda

Acquittement de Gbagbo : Ce que Ouattara attend de l’appel de Bensouda | Benin Times
Acquittement de Gbagbo : Ce que Ouattara attend de l’appel de Bensouda

Alassane Ouattara et son gouvernement ne cachent pas leur attente de l’appel de Bensouda. Les autorités ivoiriennes suivent de près les contours de ce procès pour mieux saisir les ouvertures possibles.

Selon l’hebdomadaire Jeune Afrique (J.A), dans sa parution de cette semaine disponible depuis le dimanche 20 0ctobre sur le marché, Abidjan ausculte l’appel de la procureure de Fatou Bensouda pour voir annulée la décision d’acquittement prononcée le 15 janvier passé par la Chambre de première instance I sous la direction du juge italien, Cuno Tarfusser. A cet effet, le président de la République, Alassane Ouattara, et son ministre de la Justice, Sansan Kambilé, ont reçu sur les bords de la lagune Ebrié deux avocats fin septembre dernier, révèle le journal jeune Afrique (J.A). Il s’agit de Jean-Pierre Mignard et Jean-Paul Bénoît, les avocats français de l’Etat de Côte d’Ivoire. En effet, le gouvernement ivoirien, précise J.A souhaite que la requête faite par Fatou Bensouda relance la procédure judiciaire qui prenait fin déjà et, notamment sur une période longue.

Lire aussi  Barça : malgré la méforme du club, Ernesto Valverde ne se sent pas en danger

Ceci, dans le but de maintenir suffisamment les mis en cause surtout Laurent Gbagbo afin que l’ex-chef de l’Etat ne revienne pas de si tôt au bercail où il pourrait peser lourdement dans les élections présidentielles prochaines. A ces échéances, Laurent Gbagbo, à défaut de se présenter, pourrait pousser à la victoire l’opposition avec laquelle il laisse présager une alliance. Un projet que ne voudrait pas voir aboutir le pouvoir d’Abidjan.
A en croire J.A, les dirigeants ivoiriens ont fait passer le message à l’ex-président en résidence sous condition à Bruxelles, en Belgique, afin qu’il soit absolument neutre dans le processus électoral en cours. Une mission aurait été envoyée à Laurent Gbagbo dont son porte-parole à Abidjan, Assoa Adou et son ex-ministre, Ahoua Don Mello.

Commentaires Facebook