Accueil Politique

Tournée ouest-africaine de Patrice Talon : L’appel d’Accra pour une intégration économique  

0
PARTAGER

Tournée ouest-africaine de Patrice Talon :

L’appel d’Accra pour une meilleure intégration économique

Renaud ACCROMBESSY

Le président Patrice Talon a mis un terme à sa tournée dans la sous-région ouest africaine par l’étape d’Accra, au Ghana. Depuis la terre de Kwame Krumah, père de l’indépendance ghanéenne et panafricaniste bon teint, le chef de l’Etat béninois qui s’est fait le chantre des idéaux des pères des indépendances africaines, a déploré le peu de coopération entre pays africains. Il a alors lancé un appel aux chefs d’Etats de la sous-région à l’union afin de donner corps à l’intégration africaine tant souhaitée, facteur, selon lui, de développement.
C’est visiblement un nouveau tournant dans la coopération sous-régionale qu’abordera le président du Bénin à l’issue de sa tournée en Afrique de l’Ouest. Lors de son allocution après son tête-à-tête avec le président Nana Koffour Addoh du Ghana, Patrice Talon a abordé un aspect que de nombreux spécialistes et observateurs de la vie politique africaine avaient déjà souligné, après avoir, bien entendu, exprimé sa compassion au peuple ghanéen après le drame de la station-service. Le chef de l’Etat béninois a implicitement laissé entendre que le sous-développement des pays africains était en partie dû à la faiblesse de leur coopération. Pour lui, l’intégration économique sera un des facteurs de développement de l’Afrique. Il entend alors, donner une nouvelle impulsion à l’intégration et à la coopération entre Etats africains, en particulier ceux de l’Afrique de l’ouest. Il a appelé les autres chefs d’Etats de l’espace sous régional à faire bouger les lignes pour une intégration économique renforcée. « Nous devons mettre en place des infrastructures communautaires. Si nous nous mettons ensemble, nous avons les moyens de lever les ressources avec l’appui des multilatéraux » a donné déclaré Patrice Talon dans son discours au Ghana. Ce que certains appellent déjà “L’Appel d’Accra’ ’traduit la volonté de Patrice Talon d’aller vers la solidification des relations entre les différents pays du même espace économique. Son objectif, réaliser le rêve de pères de l’indépendance en sauvant les peuples africains de la pauvreté.
Les pays africains ont en effet tout à gagner sur tous les plans en s’unissant davantage. Au-delà des avantages économiques certains, cette intégration demandée par Patrice Talon est devenue une nécessité face aux nouveaux défis telle que la lutte contre le terrorisme et l’insécurité. Cette menace nouvelle dans l’espace de la Cedeao oblige les différents Etats à aller vers une coordination et une harmonisation des efforts et développer les synergies. Une coopération plus accrue en matière de renseignements et d’informations permettra de mieux sécuriser les frontières. L’accélération de l’intégration voulue par Patrice Talon pourrait enfin permettre d’aboutir plus rapidement à une force militaire unique de la Cedeao pour combattre, voire enterrer définitivement, le terrorisme dans la sous-région.
Globalement, la tournée sous régionale de Patrice Talon lui aura permis de relancer la coopération entre le Bénin et les pays visités. C’est manifestement la preuve que le chef de l’Etat veut s’engager sur le plan diplomatique dans la sous-région ouest africaine en particulier et sur le continent noir en général. A Ouagadougou où il a été élevé à la Dignité de Grand-Croix de l’ordre national du Burkina-Faso, sans doute pour saluer la vision de l’homme, Patrice Talon a exprimé le besoin pour les deux pays de renforcer leurs liens. Il fera également le même exercice à Abidjan. Bientôt seront relancés en effet les travaux de la commission mixte bénino-ivoirienne. Enfin, c’est à Accra qu’il a dévoilé son nouvel engagement pour une Afrique plus unie afin de parvenir en enfin au développement. En bouclant sa tournée par Accra, Talon a visiblement voulu signifier que l’intégration qu’il appelle de ses vœux ne limite pas aux francophones, mais à l’Afrique toute entière.


Source : Les pharaons

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here