Accueil Politique

Suite des affaires « fraudes douanières » et « faux médicaments »:Atao doit patienter en prison jusqu’au 24 juillet

0


Hier mardi 12 juin 2018, le procès du député Atao a été renvoyé au 24 juillet 2018. Ainsi en a décidé le juge Rodolphe Azo du Tribunal de première instance de première classe de Cotonou.

Le député Mohamed Taofik Hinnouho, principal mis en cause dans les affaires “faux médicaments” et ‘’fraudes douanières’’ était devant le juge Rodolphe Azo du Tribunal de première instance de première classe de Cotonou hier. A l’issue de l’audience, le procès est reporté au mardi 24 juillet 2018.En attendant donc d’être fixé sur son sort, il retourne en prison où il séjourne depuis environ un mois. A l’entame des débats, il a été procédé au contrôle effectif des parties. Contrairement aux fausses informations faisant état de l’absence des plaignants, ils étaient bel et bien présents. La douane, de son côté, a été représentée par le Colonel Jacques Yambapou. L’Agent judiciaire du trésor était également représenté à l’audience d’hier. Les parties étaient non seulement présentes, mais ont également déposé.

Cela témoigne de ce que l’instruction du dossier à la barre a démarré et se mène convenablement.Transféré depuis le 13 mai 2018 à la prison civile de Cotonou, après la notification à lui faite par les autorités judiciaires de son placement sous mandat de dépôt pour des faits de fraude fiscale, le député Atao retourne dans les liens de la détention jusqu’au 24 juillet 2018. Il ploie également sous le coup de plusieurs autres chefs d’accusation.Il est à rappeler que l’audience du 8 mai 2018 n’a pu se tenir à cause des excuses de ses avocats.

O. I. A.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Actu Benin ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here