Accueil Politique

Sacca Fikara : « Il n’y a pas de prison dans ce pays pour laquelle j’aurai peur »

Sacca Fikara : "Il n'y a pas de prison dans ce pays pour laquelle j'aurai peur"

L’ancien député et membre actuel du parti USL, était tout récemment, devant les éléments de Nazaire Hounnonkpè. Sacca Fikara avait été convoqué pour des informations faisant état de ce qu’il serait en train d’organiser des manifestations pour empêcher l’installation de la huitième législature.

Pour Fikara, « c’est une opération d’intimidation » cette convocation qu’il a reçue. Il explique en effet que l’objectif est de juste faire fuir les opposants, prenant pour exemple, Sébastien Ajavon. Il indique que sous ce régime, « quand on vous envoie une convocation, vous vous présentez et on vous enferme ». Des propos qu’il a lâché le lundi 13 mai sur le plateau de Sikka TV dans l’émission, Entretien du jour. Mais pour Sacca Fikara, cela ne lui fait point peur.

« Il n’y a pas de prison dans ce pays pour laquelle j’aurai peur parce que j’en ai vu pire. J’ai eu la chance d’avoir fait la prison et d’avoir connu, dans des structures de défense des droits de l’homme comme Amnesty International, toutes les prisons. Quand vous avez vu ça, et que vous avez votre idée que vous défendez, personne ne vous fera peur par la prison », a-t-il déclaré.

Commentaires Facebook