Accueil Politique

Reprise des hostilités hier :Situation confuse à Tchaourou  

Reprise des hostilités hier :Situation confuse à Tchaourou   | Benin Times
Reprise des hostilités hier :Situation confuse à Tchaourou  
Reprise des hostilités hier :Situation confuse à Tchaourou  

« Dans l’après midi d’hier mardi 11 juin 2019, les hostilités ont repris de plus belle à Tchaourou », a confié un habitant de cette ville du Borgou.

On croyait que le calme était revenu. Mais aux environs de 17 heures, les jeunes armés de gourdins et scandant des slogans hostiles aux pouvoirs publics, ont investi les artères de la ville. Ils ont dressé des troncs d’arbre sur la voie inter-Etats pour empêcher la fluidité de la circulation. En furie, ils s’en sont pris à tout ce qui bougeait.  Ils ont tenté d’incendier le commissariat. N’ayant pas pu, ils ont brûlé le véhicule de patrouille de la Police et  des engins exposés sur la cour du commissariat. Pour les disperser, les éléments de la Police républicaine ont eu recours au gaz lacrymogène. Débordés, ils ont fait usage de leurs armes. Lors des échanges, on dénombre plusieurs blessés. Apeurés, les tenanciers de bars et de buvettes ainsi que les responsables des boutiques ont fermé plus tôt que prévu craignant ainsi les représailles de ces hors-la-loi. Le marché s’est aussi vidé en plein jour. Tout a été pratiquement désert puisque chacun a vite regagné sa maison pour ne pas essuyer des jets de pierres ou être victime de ces mouvements d’humeur. A l’origine de ce regain de soulèvement, la Police a encore procédé à des interpellations dans le rang de la population. Jusqu’au moment où nous mettions sous presse, le calme n’était pas encore totalement revenu. La population craint un éventuel débordement la nuit. Mais les éléments de l’Armée sont toujours en état d’alerte maximum.

Lire aussi  La Cour confirme l’élection de Patrice Talon

Zéphirin Toasségnitché (Br Borgou-Alibori)

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Actu Benin ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook