Accueil Politique

Rencontre entre les partis politiques et le Chef de l’Etat pour la Décrispation de la crise sociopolitique: Talon pose le pas décisif

Rencontre entre les partis politiques et le Chef de l’Etat pour la Décrispation de la crise sociopolitique: Talon pose le pas décisif | Benin Times
Rencontre entre les partis politiques et le Chef de l’Etat pour la Décrispation de la crise sociopolitique: Talon pose le pas décisif
Rencontre entre les partis politiques et le Chef de l’Etat pour la Décrispation de la crise sociopolitique: Talon pose le pas décisif

Le présidium avec le président Patrice Talon (au milieu) face aux représentants des partis présents au Palais.

C’est désormais officiel. Le chef de l’Etat, le président Patrice Talon, conformément à sa main tendue du 20 mai dernier a tenu une première rencontre ce lundi 15 juillet 2019, avec une dizaine de formation politique au Palais de la Marina. Au cours de cette rencontre, il a été principalement question des difficultés rencontrées par les partis invités pour l’obtention des papiers administratifs conformément à la nouvelle charte des partis politiques. En effet, la démarche d’abord est le pas décisif de mettre fin à la crise politique poste électorale qui secoue le Bénin. En engageant le dialogue, le chef de l’Etat s’est lui-même félicité de l’attitude des partis à honorer de leurs présence la dite rencontre. Dans un message posté sur sa page Facebook, le premier citoyen béninois n’a pas manqué de repréciser les objectifs et les étapes à venir dans la résolution de cette crise. « J’ai écouté et entendu les préoccupations des uns et des autres. A la fin des échanges, j’ai instruit le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique à se rapprocher de chaque parti en cause afin de faire les ajustements nécessaires pour leur permettre de recouvrer une existence juridique claire », a-t-il fait savoir à travers sa page Facebook.Pour le Chef de l’Etat, Patrice Talon, la présence massive notée dans le rang des partis en difficultés illustre la volonté de tous les acteurs à surmonter les divergences. Il se réjouit de ce constat, et annonce la suite du processus engagé pour la résolution définitive de la crise. « La prochaine étape sera la rencontre avec tous les partis régulièrement constitués pour convenir des améliorations à apporter à la charte des partis et au code électoral sans remettre en cause la réforme du système partisan, chère à mes yeux », a-t-il écrit. Il est important de rappeler que la crise politique au Bénin est née de l’exclusion de l’opposition du processus électoral du 28 avril 2019. Ainsi, ce dialogue engagé avec la tenue de la première rencontre entre le chef de l’Etat et les partis de l’opposition est en effet le pas décisif pour la résolution de la crise. Toutefois, certains partis exigent certains préalables dont doit répondre l’exécutif. Conscient de ce fait, le chef de l’Etat a souhaité que les obstacles liés à l’obtention du statut juridique de certains partis soient d’abord levés. Un engagement fort du chef de l’Etat qui tient à la méthode et au respect des textes.

Lire aussi  Bénin:L’Ue accompagne la politique agricole

« Cette attitude vous honore et honore le Bénin » dixit le Chef de l’Etat

C’est une dizaine de partis politiques qui a répondu à l’invitation du chef de l’Etat pour la première rencontre du dialogue politique au Bénin. Une attitude positive des partis de l’opposition fortement saluée par le chef de l’Etat, le président Patrice Talon au début de la rencontre. En effet, c’est dans une ambiance empreinte de solennité que le président Patrice Talon s’est entretenu ce lundi 15 juillet 2019, avec les représentants de ces partis pour un dénouement heureux de la crise politique. Cette rencontre pour rappel, a eu lieu suite à l’annonce du chef de l’Etat dans son discours du 20 mai 2019. Un appel faut-il préciser, visant à « inviter la classe politique pour des échanges francs, directs et constructifs au profit de notre bien commun : le Bénin », affirmait le président Patrice Talon. Il s’agit de formations ayant fait les démarches de constitution ou de mise en conformité au niveau du ministère de l’Intérieur, mais dont les dossiers n’ont pas abouti. Dans ce lot, il y a ceux qui avaient engagé leurs démarches avant le processus électoral et ceux qui les ont engagées après les élections. Leur point commun, le ministère de l’Intérieur qui n’a pas encore donné de suite à leur demande. A l’entame de la séance qui durera 3h30 d’horloge, le président de la République s’est réjoui de la présence de ces invités et leur a exprimé ses chaleureuses félicitations pour cette attitude qui « les honore et honore le Bénin ». « C’est une preuve, dira-t-il, que nous sommes capables de surmonter nos divergences, nos querelles…, que nous sommes capables de reconstruire… ». Ce disant, il a précisé que la rencontre de ce jour concerne exclusivement les partis en souffrance de personnalité juridique et vise à voir les voies et moyens pour surmonter les éléments de blocage éventuels afin de normaliser leur situation.La prochaine étape, annonce le chef de l’Etat, sera la rencontre avec tous les partis régulièrement constitués pour convenir des retouches à la charte des partis et au code électoral sans remettre en cause la réforme du système partisan.
A la fin des échanges, qui se sont globalement déroulés dans une ambiance conviviale et courtoise, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a été instruit pour voir, avec chaque parti, les corrections ou ajustements à faire pour obtenir son récépissé ou son certificat de conformité. A cet effet, le Ministre a aussitôt convenu d’un chronogramme avec les uns et les autres. La preuve que les choses iront assez vite, conformément à la volonté et aux instructions du chef de l’Etat.

Lire aussi  En décidant de soutenir la rupture:Le Prd a suivi la volonté populaire

Liste des représentants des formations politiques invitées à la réunion de concertation du 15 juillet 2019

UDBN
– Madame Claudine A. PRUDENCIO
– Monsieur Gildas AIZANNON.

GOUVERNER AUTREMENT
– Monsieur Marly-Odilon SONON
– Monsieur Demagnon Nazis. DOHOU

Force Agissante (FA)
– Madame Eric Arnaud BEHA
– Monsieur Amédée Eric. DJOSSOU

DUD
– Monsieur Léon BIO BIGOU
– Madame Hélène LOUIS KEKE.

PER
– Monsieur Bruno IAHO
– Monsieur Abou SALOMON.

GSR
– Monsieur C. Antoine GUEDOU VISSETOGBE
– Madame Julie Esther MIGNAWANDE.

Parti la Flamme Renouvelée (PFR)
– Monsieur Bernadin NOUMONVI
– Monsieur LaurexAyivi Gabriel AJAVON

USL
– Monsieur Semassou AHOUANTCHEME
– Monsieur Fidèle SONON

FCBE
– Monsieur Nourenou ATCHADE
– Monsieur Paul HOUNKPE

PCB
– Monsieur Philippe NOUDJENOUME
– Monsieur Gilbert KOUESSI

Restaurer l’Espoir n’a pas communiqué les noms de ses représentants et n’était pas de la partie.

Yannick SOMALON

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Evenement précis ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook