Accueil Politique

Recherche de consensus chez Adrien Houngbédji : RE et FCBE claquent la porte

Recherche de consensus chez Adrien Houngbédji : RE et FCBE claquent la porte | Benin Times

Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a reçu dans la soirée de ce mercredi 20 mars 2019 à son domicile à Cotonou, les représentants de tous les partis politiques concernés par le processus électoral des législatives de 2019 en plus de Parti communiste du Bénin (Pcb) et les Forces Souveraines (Fs). Ceci, dans le cadre des discussions pour le vote des lois dérogatoires susceptibles de permettre l’organisation des élections législatives inclusives cette année. Mêmes les partis Bloc Républicain et Union Progressiste proches du pouvoir étaient représentés à cette rencontre de concertation. A l’entame de la réunion, l’ancien Ministre Candide Azannaï et le député Guy Dossou Mitokpè, responsables du parti Restaurer l’Espoir se sont retirés tout en prenant soin de désapprouver le lieu choisi pour la réunion et en exigeant avant toute discussion, la délivrance du certificat de conformité de leur parti avec la Charte des partis politiques par le Ministre de l’intérieur. Mais la séance d’échanges s’est poursuivie sans eux avant d’être suspendue quelques minutes plus tard. A la reprise, ce sont les représentants des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) qui à leur tour ont exigé la délivrance du certificat de mise en conformité avec la Charte des partis politiques par le Ministre de l’intérieur avant toute autre forme d’engagement visant une porte de sortie à la crise préélectorale que le pays connaît en ce moment. De sources concordantes, l’on apprend que les discussions se poursuivront ce jour avec le président de l’Assemblée nationale ; ce qui suppose que la séance plénière prévue ce jour au Palais des gouverneurs à Porto-Novo s’ouvrira dans l’après-midi au lieu du matin. Cette séance plénière devra être consacrée à l’examen la proposition de loi dérogatoire modificative et complétive de la loi n°2018-23 du 17 septembre 2018 portant Charte des partis politiques en vue des élections législatives de 2019, la proposition de loi dérogatoire modificative et complétive de la loi n°2018-31 du 09 octobre 2018 portant Code électoral en vue des élections législatives de 2019 et la proposition de loi portant révision de l’article 80 de la Constitution si les députés décidaient que la Commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme les étudie en procédure d’urgence.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Fraternité ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook
Lire aussi  L ’ UEMOA se félicite du niveau d’endettement « raisonnable » de ses Etats membres