Accueil Politique

Quitus fiscal: Les Fcbe dénoncent la lenteur dans la délivrance

Quitus fiscal: Les Fcbe dénoncent la lenteur dans la délivrance | Benin Times

Les membres du parti Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) ont animé une conférence de presse dans l’après-midi du mardi 12 février 2019. Le phénomène de l’achat de cartes d’électeurs et le laxisme de l’administration des impôts dans la délivrance du quitus fiscal étaient au menu des échanges.
Les Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) condamnent le mutisme des institutions chargées de l’organisation des élections sur des aspects fondamentaux du processus électoral, notamment la manipulation des cartes d’électeurs des populations à la veille des élections législatives, ainsi que le laxisme de l’administration des impôts dans la délivrance des quitus fiscaux. En effet, selon les explications du porte-parole du parti, Nourénou Atchadé, des individus ou groupes d’individus ont pris d’assaut les villes, villages et hameaux du Bénin, avec pour mission, de collectionner des cartes d’électeurs des populations contre quelques billets de banque, sous le prétexte qu’ils procèdent au recensement des militants de partis politiques nouvellement créés. Des individus qui à en croire ses propos, se réclament des partis politiques qui n’ont aucune existence légale à ce jour, et qui, traînés devant la police dans certaines localités, ont reconnu être en mission pour des partis politiques de la mouvance. Pour l’orateur, ce phénomène national n’est autre que les prémices du tripatouillage en préparation, savamment orchestré en vue de légitimer la fraude électorale. « C’est de la pure tricherie », clame-t-il. Les Fcbe tiennent donc une fois encore à lever le ton et attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur ce phénomène qui perdure.

Lire aussi  Débat présidentiel :Talon réaliste, Zinsou théorique

Le quitus fiscal en question

Pour prendre part désormais aux élections législatives en République du Bénin, chaque candidat doit justifier de sa situation vis-à-vis du fisc et ceci est matérialisé par le quitus fiscal, pièce majeure dans la constitution des dossiers de candidature. Cependant, aux dires du conférencier, depuis quinze jours environ que le processus est lancé, c’est toujours le statu quo au niveau de la Direction générale des impôts. « A notre connaissance, aucun quitus fiscal n’est délivré à ce jour, alors qu’officiellement le dépôt des dossiers de candidature démarre le 21 février 2019 », se désole-t-il. Selon ses propos, seul le directeur général des impôts et des domaines et son adjoint sont habilités à délivrer le quitus fiscal en République du Bénin. Ce qu’ils ont dénoncé sans qu’aucune suite favorable ne leur ait été donnée. Les Fcbe s’indigent donc des difficultés qu’engendre cet état de choses pour les membres de l’opposition, alors même que ceux d’en face sont sereins, sachant pertinemment qu’il s’agit des manigances. Prenant à témoin l’opinion publique nationale et internationale sur « cette énième illustration de la ruse et de la rage du pouvoir de Talon », ils mettent en garde les institutions chargées de l’organisation des élections au Bénin ainsi que leurs responsables, du danger qu’ils font courir au pays, en obéissant au doigt et à l’œil à l’exécutif. Le parti Fcbe appelle tout le peuple béninois à jouer le rôle qui est le sien pour redorer le blason du Bénin et lui restaurer son statut de pays démocratique et pacifique au sein de la communauté internationale.

Lire aussi  Mairie de Bonou: Emmanuel Zoumènou de nouveau aux commandes

Thomas AZANMASSO

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Matin Libre ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook