Accueil Politique

Patrimoine culturel :Le Zou célèbre les femmes guerrières du Danxomè

0

Sur une période de trois ans (2018-2021) sera célébrée à Abomey des femmes guerrière Agoodjié-Amazone du Danxomè. En prélude aux manifestations, Nelly Sénamè Dénakpo, Directrice artistique, en partenariat avec Gabin Djimassè, et Didier Samson, ancien journaliste culturel à Rfi, a donné le weekend passé à Abomey, une conférence de presse pour annoncer les couleurs de cet important événement. Organisée par l’association jeunesse perspectives groupement, l’année de célébration des femmes guerrières du Danxomè vise la promotion des femmes à travers la diversité culturelle. De plus, elle permet de lever voile sur le rôle primordial qu’a joué la Reine Tassi Hangbé, initiatrice du corps des amazones. L’année de célébration des femmes guerrières du Danxomè ouvre ses portes sur le plateau d’Abomey, la capitale historique de la république du Bénin pour l’année 2018, 2019, 2020 et 2021.

Il s’agit d’un véritable voyage à travers le matrimoine en mémoire des tricentenaires et trois cent treize (313) ans du règne de la Reine Tassi Hangbé (1705-1711) sur le Danxomè. A en croire, Mme Dénakpo, cette célébration est une invitation à découvrir le plateau d’Abomey à travers les femmes guerrières du Danxomè. Selon elle, ces trois années d’envoûtement et de ressourcement dessinent ce que l’entente et la connaissance de l’histoire des braves femmes guerrières du Danxomè a de meilleur. Il s’agit également de sensibiliser le public sur l’éducation de la jeune fille, le leadership féminin et le rôle primordial de la femme dans l’éducation et la diversité culturelle. Ainsi, il y aura une table ronde, des symposiums avec des personnes ressources, et dans les disciplines théâtre, danse, débat, art monument, soirée de distinction et expositions sont des temps forts de réflexion pour mettre en évidence la femme, socle des traditions et de l’éducation, fragilité, face à la mondialisation.

Au total, 100 experts et professionnels viennent de la culture africaine durant plus de trois années pour les différents spectacles, symposium, expositions, ateliers de résidence d’ouvrage d’Arts, théâtres, monuments, architectures, dessins, céramique, décoration, débats. « On aura aussi la nuit des femmes : des soirées spéciales présentant les douze meilleures femmes trophées Agoodjié et la publication de l’ouvrage des femmes conquérantes de l’Afrique », a précisé Nelly Dénakpo.

G. N

(Br Zou Collines)

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Actu Benin ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here