Accueil Politique

« On ne fait pas une reforme pour y renoncer »



"On ne fait pas une reforme pour y renoncer"

Le président de la République, Patrice Talon a renvoyé le parlement à une discussion pour sortir des propositions concrètes pour avoir une élection apaisée. Mais déjà, il ressort de la modification de la charte des partis politiques et du code électoral. En effet, cette proposition n’est pas vraiment la bienvenue au niveau du gouvernement.

Sur RFI ce jour, Séverin Quenum ne partage pas du tout cette manière de résoudre le problème de l’impasse. Proposer des solutions n’est pas de remettre en cause les réformes, dit-il. « C’est une incongruité de mon point de vue de parler de gel de reformes. Lorsqu’on fait une reforme, on doit aller de l’avant. On ne fait pas une reforme pour y renoncer. Ces reformes ont été votées par l’Assemblée Nationale. Aujourd’hui, je ne vois pas pourquoi il faut les remettre en cause parce qu’il aurait certains partis qui seraient en retard », a-t-il confié.

Donc il proposerait qu’on adopte des solutions qui recevront des cartons verts de tous les côtés pour le bien du déroulement du processus.

Commentaires Facebook