Accueil Politique

Nourénou Atchadé dénonce un complot contre le parti Fcbe

Nourénou Atchadé dénonce un complot contre le parti Fcbe | Benin Times
Vie des partis politiques: Nourénou Atchadé dénonce un complot contre le parti Fcbe
Vie des partis politiques: Nourénou Atchadé dénonce un complot contre le parti Fcbe
L’He Nourénou Atchadé, porte-parole des Fcbe

La lutte contre la corruption engagée par le Président Patrice Talon depuis 2016 est une lutte sélective qui vise surtout les membres du parti Force Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe), selon les explications de l’ancien député et porte-parole des Fcbe, l’He Nourénou Atchadé. En effet, de passage sur la rubrique « Sous l’arbre à palabres » au siège du quotidien L’Evénement Précis le mardi 23 juillet 2019, celui-ci a déclaré que « si le pouvoir Talon avait la baguette magique pour faire disparaitre le parti Fcbe, il le ferait les minutes qui suivent ». Il en veut pour preuve, le procès du dossier Icc services dans lequel, « l’on a tout fait pour ternir l’image du Président d’honneur du parti Fcbe, Boni Yayi », dans l’optique de montrer qu’il est même le promoteur d’Icc-Services. « On a tout fait et pour la première fois, on a fait une diffusion des débats de l’audience en direct depuis la Criet à Porto-Novo. Mais cela s’est retourné contre eux, et ils n’ont pas eu gain de cause », a souligné le Député, ajoutant qu’ils ont continué dans la recherche des moyens pour ternir l’image de l’ancien Président Boni Yayi et à écorcher l’image des Fcbe ». Le parti Fcbe devient ainsi la cible des assauts du gouvernement en place et pour cause, « Fcbe est le parti qui gêne, parce que c’est le parti de masse, c’est le parti de tout le monde. C’est le parti le plus populaire », dira Nourénou Atchadé, avant d’insister que le parti Fcbe est visé, persécuté. « Tout est mis en œuvre pour le décimer », a affirmé l’invité de « Sous l’arbre à palabres ».Selon lui, cette pratique du régime en place oblige les ténors du parti à se cacher ou quitter le pays. « Quand les responsables sont persécutés, parfois ils se retrouvent en prison ou parfois ils vont en exil ou ils sont dans la clandestinité, parce que si vous êtes menacés, vous ne pouvez pas paraître en public. C’est ça le problème », a-t-il conclu.

Lire aussi  Comment la présidence a changé Patrice Talon

Laurent D. Kossouho

N’hésitez pas à partager …Share on Facebook

Facebook

Tweet about this on Twitter

Twitter

Share on LinkedIn

Linkedin

Source: Evenement précis

Commentaires Facebook