Accueil Politique

« Notre démocratie a été ensanglantée et endeuillée », Eric Houndété

"Notre démocratie a été ensanglantée et endeuillée", Eric Houndété

Le vice-président de l’Assemblée Nationale de la septième législature s’est prononcé sur l’État démocratique du Bénin lors de la sortie médiatique des forces de l’opposition lundi dernier. Pour Eric Houndété, la démocratie n’existe tout simplement plus au Bénin.

Il indique que la militarisation du domicile de Boni Yayi, « perturbe la quiétude des populations ». Et « nous ne pouvons pas accepter cela », indique Houndété. Si c’est ainsi que se présente la situation, alors la démocratie a reçu un gros coup selon ce dernier. « Nous savons que notre démocratie est déjà bradée. Elle a été ensanglantée et endeuillée », déplore Houndété.

Mais « nous n’acceptons pas que toutes nos libertés soient confisquées » exprime Eric Houndété qui appelle « le gouvernement à mettre un terme à cela, le plus rapidement possible ». Il ne finira pas sans parler de la « torture morale » infligée à Boni Yayi dont le domicile est en « état de siège » alors que « les figures de proue de l’opposition sont perturbées ».

Commentaires Facebook