Accueil Politique

Mahougnon Kakpo au sujet de l’évaluation diagnostique des enseignants Ace de 2008 : « Leur emploi est toujours garanti »

Mahougnon Kakpo au sujet de  l’évaluation diagnostique des enseignants Ace de 2008 : « Leur emploi est toujours garanti » | Benin Times
Mahougnon Kakpo au sujet de l’évaluation diagnostique des enseignants Ace de 2008 : « Leur emploi est toujours garanti »

A quelques heures de l’évaluation diagnostique des enseignants Ace de 2008, le ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Mahougnon Kakpo (photo), rassure les concernés qu’il n’y aura pas de perte d’emplois à l’issue du processus. C’était au cours de son intervention sur la télévision nationale jeudi 22 août 2019. Lire ci-dessous, l’intégralité de l’entretien.

Les enseignants ont-ils encore des raisons à ne pas prendre part à cette évaluation ?

Mahougnon Kakpo : En réalité, les enseignants réticents n’ont aucune raison de continuer  d’hésiter. Le gouvernement est complètement en phase avec les organisations syndicales et tout ce qui a été pris comme engagements lors de la rencontre du 23 juillet dernier avec le chef de l’Etat. Toutes les promesses qui ont été faites à ce niveau-là, seront respectées. D’ailleurs, nous sommes déjà en train de respecter ces engagements-là.

 

Dans tout ce qui a été dit et posé comme acte, depuis que le processus a été lancé, il n’y a pas cette option dans le plan du gouvernement. C’est-à-dire le plan d’éjecter certains enseignants du système éducatif. Ce plan-là n’est pas celui du gouvernement. Le gouvernement n’a pour souci que d’améliorer la qualité du système éducatif. C’est donc pour cela que le processus est lancé. Par conséquent, nous appelons les enseignants qui sont encore réticents à faire foi à ce qui est dit jusque-là, et qu’il n’y aura pas de perte d’emplois pour eux au terme du processus.

 

Nous sommes à 48 heures de cette évaluation. Par rapport aux dispositions prises, est-ce que tout est fin prêt ?

Tout est absolument fin prêt. Le matériel lourd est déjà en place, le matériel sensible de même, et les superviseurs sont connus. La liste des candidats est affichée. Les centres de composition sont également connus des candidats et les surveillants de salles. Tout le monde est déjà prêt pour cette évaluation le samedi prochain.

 

Et les dispositions sécuritaires ?

 

Les dispositions sécuritaires sont également prises. Les instructions ont été données au ministre de l’Intérieur et les forces de défense nationale pour garantir la sécurité des enseignants qui décident d’aller composer. Ils n’ont rien à craindre. Les centres de composition et les voies d’accès sont aussi bien sécurisés. Le gouvernement tient également à mettre en garde tous ceux qui tentent de menacer ou d’intimider par quelque moyen que ce soit qu’ils subiront les rigueurs de la loi.

 

Rassurez une fois encore ces enseignants qui vous regardent et sont prêts à aller composer ?

Je leur dit qu’ils n’ont rien à craindre par rapport à leur sécurité et également par rapport à l’issue de ce processus, que leur emploi est toujours garanti à moins qu’eux-mêmes décident de démissionner.

 

Source : Télévision nationale

 

 

Tout est prêt

Lire aussi  Vérification de la régularité des concours de recrutement d’agents de l’Etat en 2015 : Les principales tâches de la commission Loko

Les 18 045 enseignants Agents contractuels de l’Etat de la promotion 2008 peuvent composer demain samedi 24 août 2019 en toute quiétude. Toutes les dispositions ont été prises aux plans technique et sécuritaire pour le bon déroulement de l’évaluation de leurs connaissances académiques et professionnelles dans les 23 centres de composition sur le territoire national.

Elle va se dérouler sans anicroche sur tout le territoire national. L’évaluation diagnostique des enseignants reversés en Agents contractuels de l’Etat (Ace) en 2008 aura bel et bien lieu demain samedi 24 août 2019, conformément à la décision gouvernementale. Les petits plats ont été mis dans les grands pour que les enseignants composent dans de meilleures conditions. La partie technique du test, à savoir le choix des sujets, la préparation des salles et des centres de composition confiée à la Direction de l’office du Bac (Dob) a été conduite avec dextérité. Les matériels sensible et lourd, ont été acheminés dans les 23 centres de composition retenus à cet effet. Il en est de même de la liste des 18 045 candidats et des centres de composition qui a été rendue publique dans la soirée du mercredi 21 août 2019. Sur cette liste, on y note un travail méticuleux. Chaque éducateur, aussi bien du primaire que du secondaire, connaît à l’avance son numéro de table, son centre de composition et la salle dans laquelle il doit plancher. Aucun cafouillage ne sera donc noté ce samedi. Les surveillants de salles et les superviseurs sont tous connus. Au plan sécuritaire, des dispositions ont été également prises pour assurer la quiétude aux candidats qui voudront se faire évaluer. L’expertise des forces de sécurité en l’occurrence la Police républicaine a été sollicitée pour sécuriser tous les centres de composition. Par rapport aux malades ou ceux qui pour d’autres raisons ne seront pas aptes à composer, une session de rattrapage est prévue pour eux. Mais à une seule condition, que ces derniers apportent les preuves fiables de leur absence. A ce propos, les enseignants malades ne pouvant prendre part à cette évaluation des connaissances académiques et professionnelles doivent déposer leurs dossier senseignant sur leur état de santé, au plus tard le vendredi 23 août 2019 à midi dans les différentes directions départementales de l’enseignement secondaire et de la formation professionnelle.

SA

Lire aussi  Bénin/Médias et politique : Guerre de  communication sous Talon

Source: Actu Bénin

Commentaires Facebook