Home Politique Les démissionnaires du PRD n’ont plus d’avenir politique selon Michel Bahou

Les démissionnaires du PRD n’ont plus d’avenir politique selon Michel Bahou

Les démissionnaires du PRD n'ont plus d'avenir politique selon Michel Bahou | Benin Times

Le maire de la commune d’Akpro-Missérété revient sur le cas des démissionnaires du PRD. Le coordonnateur national de la Direction exécutive nationale du Parti du Renouveau Démocratique (PRD) étale ceux à quoi pourraient s’attendre ses derniers. 

Michel Bahou est serein malgré les démissions observées au sein du PRD. Il aurait même déclaré que le parti n’en soufre pas et que se sont les démissionnaires qui perdent beaucoup. Le PRD serait l’ombre de certaines têtes et quand ils quittent, ils se sont plus rien politiquement parlant.  Au micro du quotidien Le Débat Beninois, il aurait déclaré que :

« Ce n’est pas pour la première fois que certaines personnes pour des raisons qui leurs sont propres, quittent le parti. Mais nous pouvons jeter un regard en arrière pour voir tous ceux qui avaient quitté le parti, ce qu’ils sont devenus politiquement. Et le constat est que quand ils quittent, c’est comme si ils ont signé leur fin politique. Car on ne les voit nulle part aujourd’hui sur l’échiquier politique national. Puisqu’ils n’ont plus ce parfum  du parti « arc-en-ciel » qui les rendait populaire sur le terrain. Ils peuvent aller dans n’importe quel parti et avoir un très bon positionnement, mais ils ne reviennent plus en tant que député. Chez nous, les militants ne suivent pas des hommes, ils suivent plutôt leur parti ».

Michel Bahou

Si l’on s’en tient à ses propos, il est mieux aux démissionnaires de prendre leur retraite politique que de continuer, parce que pour lui, quitter le PRD, c’est en quelque sorte mettre un terme à sa vie politique. Les militants du parti ne vont jamais les suivre. « En un mot, quand vous quittez le PRD considérez-vous comme un retraité politique à l’avance », a-t-il conclu.

Lire aussi  Message post électoral : Talon n’a pas comblé les attentes
Commentaires Facebook