Accueil Politique

Léhady Soglo annonce son retour à Cotonou pour affronter la justice

5
Bénin/Lutte contre la corruption :

Léhady Soglo annonce son retour à Cotonou pour affronter la justice

Léhady Soglo va répondre dans les jours à venir des accusations concernant sa gestion à la Mairie de Cotonou. L‘ancien maire de la ville qui avait fui le Bénin pour la France avant même que la justice ne soit saisie sur son cas. Il vient d’annoncer, via un site d’informations à Cotonou, que son retour est imminent. Le maire de Cotonou, va faire face à la Justice.

Après les déclarations chaudes de Rosine Soglo, à l’assemble nationale, les regards étaient tournés vers la famille Soglo. Face à l’escalade des propos tenus contre Patrice Talon et la gouvernance de la rupture, un dégel entre la famille Soglo et l’ancien filleul était devenu improbable. Mais l’agenda politique est bien têtu. Au risque de voir ce qui reste de la Renaissance du Bénin, empêtré dans un procès, tomber en terre inconnue, le fils aîné de la famille Soglo annonce son retour au Bénin.
Léhady Soglo s’est comparé au célèbre Roi Béhanzin qui, avant de se rendre au Général Dodds, s’était d’abord retiré .

Cette rédition a ensuite sauvé son peuple, selon Léhady Soglo. L’ancien Maire de la ville de Cotonou a oublié de dire que l’histoire ne s’est plus poursuivie par le Roi, et qu’aujourd’hui à la place du Colon, il y a déjà un peuple qui clame justice et demande des comptes aux « Rois Fantasques » de la république.

Si l’information est donc confirmée, Léhady Soglo devrait dans les jours à venir se porter vers le tribunal de Cotonou. Suspendu par le Ministre de la décentralisation Barnabé Dassigli, le vendredi 28 Juillet pour fautes lourdes, puis révoqué en conseil des ministres le 2 août 2017 pour mauvaise gestion, il est reproché au Maire des faits graves. La vente abusive de biens domaniaux, la violation des règles de déontologie administrative, la perception de primes sans autorisation du conseil municipal, l’engagement de dépenses en dehors de la procédure de passation des marchés publics et une affaire d’incinération de valeurs inactives sont entre autres les faits dont doit répondre le Maire.

Revers successifs…

Ce dernier a depuis,  tenté de donner des éléments face à ses différentes accusations, à travers un courrier adressé au Préfet de la Ville de Cotonou en répondant aux dix questions posées par Modeste Toboula. Alors que la famille politique continue de crier à l’acharnement, les conseillers communaux de la ville de Cotonou ont à travers plusieurs conférences de presse dénoncé, non seulement la gestion de Léhady Soglo, mais ont déclaré urbi et orbi qu’il n’est point question d’acharnement politique. Dans la même foulée, la Cour Suprême du Bénin a rejeté la requête du maire révoqué, qui demandait à la Chambre administrative de ladite cour que surseoir à l’élection d’un nouveau maire.

Face à l’agenda politique très mouvementé Léhady SOGLO prépare donc son retour. Avant même de libérer son peuple comme il le dit dans son message à ses militants, il va devoir répondre à la justice de son pays. D’ailleurs selon Léhady Soglo, cette justice est indépendante et joue sa partition. Elle a depuis le début de la lutte contre la corruption au Bénin pris des décisions surprenantes. Laurent Metongnon, David Babalola, Antoine Dayori très proche de Patrice Talon sont aujourd’hui en prison pour corruption et détournement de deniers publics. Une grande première au Bénin.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Pharaons ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

5 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here