Accueil Politique

Le pion qui complique tout pour l’opposition !

Le pion qui complique tout pour l’opposition ! | Benin Times
A quelques encablures des prochaines élections législatives, Boni Yayi vient d’être rattrapé par son passé sulfureux. L’un des scabreux dossiers ayant émaillé son mandat a refait surface au sein de l’opinion publique. Il s’agit de l’affaire Icc Services qui, tel un invité surprise, vient brouiller les cartes pour l’opposition déjà très mal en point en raison des crises internes en son sein. Des révélations graves et vertigineuses ont été faites au cours de ce procès qui a mis à nu les manœuvres d’un gouvernant plus soucieux de sa réélection que du sort des paisibles populations.

Pourra-t-il se tirer d’affaire et sortir de cet engrenage ? Bien malin qui pourrait répondre à cette interrogation mais le moins qu’on puisse dire est que le débat des législatives ne se fera pas sans ce dossier rocambolesque qui aura révélé à la face du monde, les tares d’une gouvernance approximative et complaisante. Boni Yayi est visiblement dans la mouise et toute l’opposition avec lui.

Lire aussi  Au sujet des dernières nominations d’acteurs de la société civile : «...ce que j’ai déploré, c’est d’avoir identifié déjà certains» clarifie Gustave Assah de Social Watch

Visiblement la mise en index de Boni Yayi dans ce dossier complique les espoirs pour l’opposition. Quelle posture devront désormais adopter les alliés de l’ancien Chef d’Etat dans ce dossier ? Sont-ils prêts à porter le fardeau Icc avec le timonier du changement et de la refondation ? Ce sont là autant d’interrogations qui trottent actuellement dans les têtes.

A l’avènement de cette crise, Nicéphore Soglo s’était fendu d’un communiqué pour exiger que toute la lumière soit faite sur ce dossier. Va-t-il se dédire ou garder sa ligne de conduite ? Difficile de le dire. Azannai, Ajavon, Houndété et autres leaders de l’opposition se retrouvent sans le vouloir dans un pétrin par la faute d’un de leurs alliés dont l’implication active dans le scandale Icc amoindrit de plus en plus les chances de l’opposition dans la perspective des prochaines joutes électorales.

Lire aussi  DIPLOMATIE :32 MILLIARDS DE FCFA POUR ASSURER LE RAYONNEMENT DU BÉNIN EN 2017

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Pharaons ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook