Accueil Politique

Le Pcb à propos du dialogue politique annoncé : « C’est une grossière distraction… »

Le Pcb à propos du dialogue politique annoncé : « C’est une grossière distraction… » | Benin Times
Le Pcb à propos du dialogue politique annoncé : « C’est une grossière distraction… »

PARTI COMMUNISTE DU BENIN (PCB)

01 B.P. 2582 Recette Principale Cotonou (Rép. du Bénin)

Tél. : 21 30 03 22/97 98 35 65 – Site : www.la-flamme.org

COMMUNIQUE

A PROPOS DU FAMEUX DIALOGUE CONVOQUE PAR LE CHEF D’ETAT

Nous avons lu par les mass media le communiqué de la Présidence de la République pour un « dialogue politique », convoqué pour se tenir les 10, 11, 12 Octobre 2019 au Palais des Congrès de Cotonou. Y sont invités neuf « partis » : Union Progressiste, Bloc Républicain, Parti du Renouveau démocratique, MOELE-BENIN, Forces Cauris pour le Développement du Bénin, Union Démocratique pour un Bénin Nouveau, Dynamique Unitaire pour la Démocratie et le Développement, Forces Cauris Pour un Bénin Emergent, Parti la Flamme Renouvelée, tous, des clubs formés et montés de toutes pièces par le Président Patrice Talon. La dernière manœuvre contre le Parti FCBE et qui est considérée comme la levée du verrou permettant la convocation du fameux dialogue du 10 Octobre 2019, ne peut tromper personne.

Les Partis représentant l’immense majorité de la population qui a dit non à plus de 80% à la dernière mascarade du 28 Avril 2019 dite « Electives législatives » ont été écartés. Ainsi les conditions d’un dialogue sincère (supposant nécessairement la réunion de points de vue contraires) ne sont pas réunies. Il ne s’agit donc pas de dialogue mais d’un monologue, l’expression des seules volontés du Président Patrice Talon.

Lire aussi  Démarrage de l’élection présidentielle au Bénin

En juillet dernier, à l’invitation pour la « Réunion de concertation dans le cadre du dialogue politique » le Parti Communiste du Bénin avait, ensemble avec toute l’Opposition, déterminé les préalables pour un dialogue sincère et fructueux au Bénin.

Nous les rappelons ici :

1°- L’abrogation des lois chrysogènes dont notamment les lois portant charte des partis politiques et le code électoral, la loi portant code pénal, la loi portant exercice du droit de grève au Bénin, les lois portant création de la CRIET et la loi portant code numérique, etc.

2°-L’annulation des élections législatives exclusives du 28 Avril 2019.

3°- Que toutes les personnes, victimes (morts et blessés) dans la crise électorale qui a secoué notre pays depuis février 2019, soient annoncées au peuple, identifiées et les donneurs d’ordre situés.

4°- Que toutes les personnes arrêtées pour les événements des 1er et 2 Mai à Cotonou, Kandi, Parakou, des 9 et 10 Juin 2019 à Tchaourou et Savè, que tous les jeunes, arrêtés officiellement pour « attroupement non armé non autorisé », que tous soient immédiatement libérés.

5°-Que tous ceux, absents du territoire national ou en détention et qui devront de ce fait « manquer au chantier de construction de notre pays » parce que contraints par le pouvoir à la prison ou à l’exil, soient libres de revenir dans leur foyer et dans le pays. Ce qui nécessite la prise d’une mesure d’amnistie.

Lire aussi  L’And de Barnabé Dassigli officialise son adhésion au bloc progressiste

6°- Que tous les partis qui en ont fait la demande aient leur récépissé sans entrave.

C’est dire que, ce qui se passera le 10 Octobre prochain et qu’on veut qualifier de « dialogue » est nul et non avenu et ne concerne pas le peuple. Il s’agit d’une grossière distraction pour valider et consolider la dictature autocratique d’un pouvoir failli et démissionnaire face à la grande misère qui frappe le peuple avec notamment la fermeture de la frontière avec le Nigeria.

En conséquence, le Parti Communiste du Bénin appelle l’ensemble du peuple en ses diverses couches, à ne pas se laisser distraire, à accentuer les luttes en vue de la restauration de la démocratie détruite et pour la réunion des conditions pour l’édification d’une économie de développement et d’épanouissement de notre patrie.

Cotonou, le 05 Octobre 2019.

Le Parti Communiste du Bénin.

Source: Matin Libre

Commentaires Facebook