Accueil Politique

La loupe: Trois cas de figure pour les Fcbe

La loupe: Trois cas de figure pour les Fcbe | Benin Times
La loupe: Trois cas de figure pour les Fcbe

Maintenant que c’est officiellement connu, que les Forces Cauris pour un Bénin émergeant (Fcbe), viennent d’obtenir leur récépissé définitif, et donc sont reconnues comme parti politique à part entière par l’État béninois, à quoi peut-on s’attendre?
Primo, en admettant que les têtes de pont de la réalisation de cet « exploit » politique soient des complices du régime actuel, l’issue peut être que les autres se fâchent, changent de logo et créent leur propre parti politique sans les attributions des Fcbe. Ainsi, chacun prend son destin en main et continue l’aventure cahin-caha.

Secundo, ils engagent un bras de fer, avec ceux qui sont considérés comme putschistes, maintiennent mordicus que c’est leur parti à eux et que les autres sont des usurpateurs. On aura l’imbroglio politico-juridique de la nature de l’interminable guerre de logo et des attributions, observé jusque-là au niveau de la Renaissance du Bénin, et dont l’issue est sans issue. Un procès qui n’en finit jamais et qui maintient les « Renaissants » et surtout la famille Soglo dans de gros nuages. Avec, naturellement, la réalité selon laquelle, dans ces conditions, ils ne peuvent pas obtenir le précieux sésame.
Tertio, si l’on en croit les rumeurs selon lesquelles Boni Yayi, président d’honneur et leader charismatique des Fcbe est au départ dans le coup pour affaiblir Komi Koutché, c’est que les questions de candidature pour la présidentielle seront difficiles à trancher. En mettant de côté les potentiels candidats aussi, Yayi peut avoir un plan dans la tête, et c’est peut-être pour ça qu’une partie de l’opinion le soupçonne, lui qui effectivement n’a pas encore contesté le fait qu’il soit reconduit en tant que président d’honneur.
Ce qui parait à mes yeux plus évident, pour finir, est qu’il serait judicieux et politiquement efficace pour les membres de ce parti de remettre la balle à terre et de s’unir solidairement.
A cette condition, la pierre angulaire peut devenir la pierre d’angle capable d’être redoutable

Lire aussi  Le pion qui complique tout pour l’opposition !

Dine ABDOU

Source: Matin Libre

Commentaires Facebook