Accueil Politique

Le cri de cœur de Charlemagne Honfo pour la paix sociale

0

La fronde sociale qui secoue le pays depuis quelques mois est susceptible d’annihiler les efforts salutaires que fournit le Gouvernement. C’est une inquiétude de Charlemagne Honfo, qui a profité de son passage sur l’émission Zone Franche de Canal3 pour appeler les parties prenantes au dialogue. « La question de la grève me hante, les objectifs de développement ne peuvent pas être atteints. Je demande aux partenaires de faire un peu plus d’efforts pour sauver l’année », a-t-il déclaré. Et là-dessus, le porte-parole du Parti du Renouveau démocratique met un point d’honneur sur l’expérience du Président Houngbédji en sa qualité d’ancien Premier Ministre avant de lancer un cri de cœur à l’endroit du Président de la République. « Je supplie le Président de la République de tout laisser et d’appeler les partenaires sociaux dans la semaine », a-t-il ajouté. Mais avant d’en arriver à la fronde sociale en cours, le porte-parole du Prd a apprécié les deux ans de gouvernance du Nouveau départ et la santé des relations entre le parti des Tchoco-Tchoco et le régime.

Quid des relations Prd-Nouveau départ ?
Pour Charlemagne Honfo, le Prd a décidé de ne pas faire l’opposition après une analyse des deux décennies passées à jouer ce rôle. « Il est constant de constater que nous ne bénéficions de rien parce que nous sommes de l’opposition. Il faut que nous bénéficions des infrastructures. Avant même les élections, nous avons prévu soutenir le gagnant. Nous avons constitué une équipe avec qui nous n’avons pas gagné. Nous sommes donc revenus sur notre position de départ. Nous avons fait la déclaration de soutien au Nouveau départ sans rien demander », a-t-il martelé.
Deux ans après le nouveau départ, les relations avec le pouvoir sont au beau fixe et bénéfiques pour les populations, surtout celles de l’Ouémé et du Plateau. Le Maire de Semè-Kpodji en veut pour preuve la construction de la route de Porto-Novo, le centre de transfert de déchets, le projet d’asphaltage et le projet de construction de la station de boue de vidange dans sa commune. Selon l’invité de Zone franche, le parti soutient les réformes du Nouveau départ. Mieux, Charlemagne Honfo fait remarquer la prise en compte d’un des cris de cœur de Houngbédji, noté dans son discours d’investiture : la réforme du système partisan. Pour Charlemagne Honfo, la réforme du système partisan est importante pour éviter. « Le Prd a toujours recherché des alliances qui favorisent le brassage », a-t-il laissé entendre.
Le porte-parole du Prd souhaite que le parti soit davantage impliqué dans la gouvernance actuelle. Pour finir, les Tchoco-Tchoco soutiennent une lutte sans animosité contre la corruption, car « il le faut pour la postérité ».
Fulbert ADJIMEHOSSOU

Source : aCotonou

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Acotonou ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here