Accueil Politique

Enseignement supérieur privé au Bénin:L’Etat met de l’ordre

Enseignement supérieur privé au Bénin:L’Etat met de l’ordre | Benin Times
Enseignement supérieur privé au Bénin:L’Etat met de l’ordre

Le gouvernement est résolument engagé à assainir le sous-secteur des Etablissements privés d’enseignement supérieur (Epes). C’est fort de ce leitmotiv qu’il poursuit inlassablement les réformes dans ce secteur gangrené jadis par la délivrance mercantile de diplômes. La dernière mesure en date est la publication des Epes officiellement reconnus pour le compte de l’année 2019-2020.

La récréation est terminée dans le rang des Etablissements privés d’enseignement supérieur. Cinq (05) universités et  une vingtaine d’établissements privés d’enseignement supérieur sont autorisés à exercer en République du Bénin pour le compte de l’année scolaire 2019-2020. C’est le point fait par Dodji Amouzouvi, Directeur des établissements privés d’enseignement supérieur (Dépes) aux professionnels des médias mercredi dernier, rendant compte des travaux du conseil consultatif national de l’enseignement supérieur. Ce travail, avant d’aller sur la table des conseillers pour validation, est passé entre les mains de 271 personnes dont 212 inspecteurs et contre inspecteurs. Le processus de délivrance d’agrément a démarré depuis novembre 2018. Un travail minutieux qui a  permis l’étude des dossiers des 45 Epes ayant sollicité une demande d’agrément pour le compte de  l’année 2019-2020 avec un total de 330 filières. Après environ neuf mois, 29 Epes ont pu avoir, à  l’arrivée, l’agrément pour 330 filières dont 203 licences et 127 masters. 102 Epes quant à eux sont contraints à la fermeture. Dodji Amouzouvi a indiqué qu’il s’agit des résultats provisoires pour certains Epes et définitifs pour d’autres. « Contrairement à l’année dernière, tout ce qui est reproché à une filière pour justifier son refus sera porté à l’attention des promoteurs concernés et du public pour que les contestations aient lieu dès réception des griefs adressés aux promoteurs », a-t-il poursuivi. Les promoteurs ont une semaine pour les réclamations. La liste des établissements privés  d’enseignement supérieur autorisés à dispenser les cours, rendue publique à quelques  jours de la prochaine rentrée devrait permettre aux parents d’étudiants d’inscrire leurs  enfants sans avoir peur désormais de la qualité et de la réputation de l’établissement choisi. En effet, le conseil consultatif national de l’enseignement supérieur a mis de l’ordre dans ce sous-secteur, puisque des notes  ont été affectées  aux Epes compte tenu des pourcentages du taux de réussite obtenus par ces derniers lors des différents examens de licence  de master  mais aussi de leur visibilité à l’international. Toutes les filières  reconnues par l’Etat  dans les établissements sont disponibles en ligne.

Lire aussi  Bénin : Sylvain Akindès sort le 2ème tome de ses récits politiques

Ne crée plus un Epes qui veut mais qui peut

Marcus Koudjènoumè

Source: Actu Bénin

Commentaires Facebook