Accueil Politique

En déplacement sur Dakar au Sénégal : Talon oppose le sourire aux prédictions funestes

En déplacement sur Dakar au Sénégal : Talon oppose le sourire aux prédictions funestes | Benin Times
En déplacement sur Dakar au Sénégal : Talon oppose le sourire aux prédictions funestes
En déplacement sur Dakar au Sénégal : Talon oppose le sourire aux prédictions funestes

Vanité des vanités. Une apparition ordinaire mais qui vient mettre un terme aux fausses rumeurs sur le décès de l’homme du Nouveau départ. Patrice Talon va bien. Les charognards peuvent explorer d’autres chantiers. Au terme du conseil des ministres de ce mercredi 2 octobre, le chef de l’Etat s’est envolé de Cotonou pour Dakar où il prendra part à la réunion du Comité de haut niveau sur le financement de la sécurité dans l’espace Uemoa. Patrice Talon tient son agenda. Avec humour et ironie, il répond à la question du journaliste sur sa prétendue mort. « Ah bon ! Je n’ai pas appris ça. Sourire. C’est une façon de me souhaiter longue vie. J’apprécie. C’est vrai que je suis un peu débordé. Il faut courir pour les préoccupations intérieures et extérieures. Les problèmes de sécurité dans la sous-région. C’est une préoccupation qui peut nous donner de l’insomnie. Vous pouvez comprendre que parfois j’ai l’air très préoccupé… », a déclaré le chef de l’Etat, à l’aéroport international Bernardin cardinal Gantin. En filigrane, l’homme du Nouveau départ connu pour sa pédagogie, a sans doute voulu expliquer à son interlocuteur, que nulle place n’est réservée aux rumeurs, dans les charges de la fonction présidentielle, qui lui impose un calendrier très chargé. Une belle façon de répondre aux plaisantins, qui à longueur de journée, n’ont d’autre occupation que de colporter des mensonges. Le moins qu’on puisse dire, Patrice Talon a une fois encore fait montre d’une capacité à résister à la coalition des insulteurs. Avec intelligence et dignité, il a répondu à des adversaires en panne d’inspiration, surtout en manque d’arguments pour une alternative crédible. Un aveu d’impuissance face à un régime qui déroule sur terrain conquis son agenda pour le bien-être des Béninois. Sous d’autres cieux, c’est cela le terrain de prédilection des acteurs politiques. Les injures et autres prédictions funestes ne font pas un projet de société. Que proposeront-ils aux Béninois lors des prochaines joutes électorales ?

C’est tout de même curieux qu’on arrive à une telle bassesse dans une société africaine réputée pour ses valeurs de fraternité, de famille et du vivre ensemble. Jamais le Bénin n’est descendu aussi bas en matière de morale. En arriver à manipuler l’opinion publique, en déclarant mort son adversaire fut-il politique, c’est perdre une part de son humanité.

Même si l’on comprend que la méthode Talon tranche avec le populisme auquel certains se sont accommodés sous le régime précédent, il est déconcertant et inhumain de vouloir la mort d’un homme parce qu’on ne partage pas ses convictions politiques. Les valeurs ont déserté le forum. C’est bien dommage pour des gens qui aspirent à diriger ce pays. « Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi… ». Fort heureusement Patrice Talon s’est fait sienne la parole du psalmiste. Le chien aboie, la caravane passe.

Lire aussi  Eliminatoires Can 2019 / Match Bénin-Gambie: Les Ecureuils entament la dernière ligne droite des préparatifs

Source: Fraternité

Commentaires Facebook