Home Politique El Farouk Soumanou, membre du parti Fcbe: « C’est la suite du...

El Farouk Soumanou, membre du parti Fcbe: « C’est la suite du dialogue politique qui nous préoccupe »

El Farouk Soumanou, membre du parti Fcbe: « C’est la suite du dialogue politique qui nous préoccupe » | Benin Times
Entretien avec El Farouk Soumanou, membre du parti Fcbe: « C’est la suite du dialogue politique qui nous préoccupe »

Membre du parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), El Farouk Soumanou a fait délégué du parti au dialogue politique tenu au Palais des congrès du 10 au 12 octobre 2019. Après trois jours de travaux, celui-ci nous livre dans cet entretien, la contribution de son parti à ces assises, ainsi que les attentes des verts cauris pour une vraie décrispation de la crise sociopolitique. Lire l’intégralité de l’entretien.

L’Evénement Précis : Quels sont vos sentiments au terme de la rencontre des délégués ayant participé aux assises du dialogue politique ?

El Farouk Soumanou: ce sont des sentiments de satisfaction qui m’animent après ces trois jours de dialogue avec la réserve que le dialogue était nécessaire, mais c’est la suite du dialogue qui nous préoccupe. Il ne servirait à rien de faire un dialogue s’il n’aura pas de suite aux recommandations.

Lire aussi  Présidentielle 2016: l’ultimatum de l’UNAMAB à la CENA

Quelles sont les solutions que les participants ont apportées pour l’intérêt du pays ?
Il ne s’agissait pas d’apporter des solutions, mais de dialoguer et de faire des propositions de solutions face à la crise actuelle quitte au chef de l’Etat d’en tirer profit. Ainsi nous avons fait des propositions pour améliorer la loi électorale, la charte des partis, le financement des partis, le statut de l’Opposition et pour la discrimination positive en faveur des femmes.
Pour l’apaisement dans notre pays nous avons indiqué les mesures à prendre dans ce sens. Les plus importantes pour la Fcbe, c’est la libération des prisonniers politiques arrêtés après les événements de la Cena, de Cadjèhoun et de Tchaourou, le retour des exilés, le dédommagement des victimes, l’abrogation d’un certain nombre de textes et l’organisation d’élections générales en 2020 pour écourter le mandat actuel du parlement monocolore.

Lire aussi  Levée d’immunité de certains députés:Voici les membres de la commission spéciale

Avez-vous le sentiment que les propositions consignées dans le rapport sont les solutions efficaces à la crise politique ?
Certaines propositions méritent d’être approfondies et d’autres peuvent être mises en œuvre dans les prochains jours. Ces dernières pourront faire baisser la tension dans le pays en attendant.

Quelles sont vos attentes après ces assises ?
Mes attentes, c’est de voir le chef de l’Etat utiliser ses pouvoirs constitutionnels pour donner une suite favorable aux conclusions de ce dialogue.
Je remercie votre journal pour sa contribution à la promotion de la démocratie dans notre pays.

La Rédaction

N’hésitez pas à partager …Share on Facebook

Facebook

Tweet about this on Twitter

Twitter

Share on LinkedIn

Linkedin

Source: Evenement précis

Commentaires Facebook