Accueil Politique

David Aza explique les raisons de sa présence au Congrès de l’USL à Djeffa

1

Bénin/Politique :

David Aza, sur SOLEIL FM, explique les raisons de sa présence au Congrès de l’USL à Djeffa

Daniel TOGNANDAN

David Koffi Aza s’est prononcé sur la polémique qui a enflé au lendemain de la consultation du Tofa. Interpellé sur Soleil Fm sur sa présence au congrès de l’Union progressiste, il a expliqué les raisons de sa présence. Il n’y a aucune polémique à faire selon le prêtre du fa, qui   a insisté sur le caractère politique du Tofa, en rappelant que ceux qui le critiquent aujourd’hui, l’ont applaudi hier.

Sans langue de bois, David Koffi Aza estime  que sa présence  à certaines manifestations politiques ne devrait surprendre personne. Il dirige depuis quelques mois le CONACEB, qui est le Conseil National des Cultes Endogènes du Bénin. Ce creuset a été mis en place au lendemain d’une série   de  crimes rituels commis dans les grandes villes du Bénin, au  début de l’année 2018. C’est donc à ce titre qu’il se déplace souvent avec son bureau a-t-il rappelé.

« Je suis une personne morale, je suis parti avec les membres du Bureau du Conaceb. Quelle valeur ajoutée  Ajavon avait recherché en m’invitant à son congrès à Djeffa ? » s’est-il interrogé sur SOLEIL FM avant de compléter au sujet du Congrès de l’Union Progressiste:  « Je suis un dignitaire, je suis tenu d’y aller, parce que je suis invité ».

David Koffi Aza a toutefois rappelé que  toute la polémique vient du fait que le signe du Fa cette année a été favorable au pouvoir en place. Selon lui, l’année dernière à la même période, il avait reçu les  congratulations de ceux qui le critiquent aujourd’hui. En des mots très sévères, il a condamné ceux qui tentent   de jeter l’opprobre sur le Tofa depuis le régime Yayi.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Pharaons ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here