Home Politique Construction d’un pipeline Bénin-Niger « China national oil and gas » en pole position

Construction d’un pipeline Bénin-Niger « China national oil and gas » en pole position

Construction d’un pipeline Bénin-Niger « China national oil and gas » en pole position | Benin Times
Construction d’un pipeline Bénin-Niger « China national oil and gas » en pole position
Construction d’un pipeline Bénin-Niger « China national oil and gas » en pole position

Les négociations entre la Chine et le Bénin pour la construction du pipeline Niger-Bénin, ont abouti à un accord avec  la China national oil and gas exploration and development company. Selon le Conseil des ministres du mercredi 17 juillet 2019, c’est l’entreprise chinoise qui exécutera ce projet afin de faciliter le transport des hydrocarbures dans la sous-région.

La construction d’un pipeline pour le transport des hydrocadures  va, indubitablement, renforcer les liens  économiques et les échanges  commerciaux entre le Niger et le Bénin. De plus, cette infrastructure renforcera la position géographique stratégique du Bénin,  comme un couloir et une ouverture pour les pays de l’hinterland. Apparemment, et certainement grâce aux diligences du gouvernement, les choses sont allées très vite.  En effet, lors de sa séance du mercredi 17 Juillet 2019, le conseil des ministres avait examiné le compte rendu des négociations de l’accord  entre le Bénin et la China national oil and gas exploration and dévelopment company Ltd,  relatif au projet. Cette étape est le prolongement de  la signature de l’accord bilatéral entre le Bénin et le Niger, pour la construction et l’exploitation d’un système de transport des hydrocarbures par pipeline. C’est donc l’entreprise chinoise  qui va réaliser les composantes du projet sur notre territoire. La phase suivante du processus est  la signature de l’accord avec Wapco-Benin, une  société de droit béninois créée en vue de construire, exploiter et entretenir le système de transport béninois, en vue de  former avec le système de transport nigérien un système de pipeline intégréjusqu’aux côtes béninoises. On ne peut que saluer la rapidité et la qualité des négociations  ayant permis d’accélérer le processus. Car, le 24 janvier 2019, il y a eu signature de l’accord avec le Niger ; en  mars 2019, il y a eu  compte rendu et la validation desétapes en conseil des ministres ; en juillet 2019, la validation des négociations et l’accord de gouvernement hôte avec le partenaire technique chinois. C’est signe que  le gouvernement a une idée claire des prochaines étapes et, mais surtout,  de là où il va. A cette étape du projet, il ne reste qu’aux  députés de jouer leur partition, afin  que cette infrastructure, ô combien importante  pour l’émergence de l’économie de la sous-région,  puisse voir le jour au plus tôt.

Lire aussi  Polémique autour du concours de la Cnss Guy Mitokpè interpelle le gouvernement

Jean-Paul Mahugnon

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Actu Benin ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook