Accueil Politique

« C’est parce que le dossier de l’opposition comporte pleins d’imperfections »

Le ministère de l’intérieur et de la sécurité publique a renvoyé les dossiers des partis de l’opposition pour non-conformité. Et depuis hier jeudi, les forces de l’opposition s’activent par tous les moyens pour persuader le gouvernement de revoir cette nouvelle pièce ajoutée. Ils ont même donné jusqu’à ce vendredi 12h au ministre Sacca Lafia pour leur délivrer les certificats de conformité.

Si l’opposition prétend être en règle, Abdoulaye Gounou ne voit pas ça du même œil. Il pense comme Sacca Lafia que l’opposition doit revoir son dossier s’il veut avoir le certificat de conformité. « Est-ce que vous avez lu les motifs du rejet de leurs dossiers ? J’ai lu, c’est des questions de fond. Il y a du faux quelque part (…) Leurs dossiers comportent trop d’imperfections. Les FCBE ont publié, l’USL a publié. Il y a dans les dossiers des membres fondateurs majeurs qui étaient des personnes condamnés. Il s’agit d’un parti de l’opposition où parmi les membres fondateurs il y en a qui sont des condamnés à peine affligeantes. Ce qui est interdit par la loi », a-il confié sur Frisson Radio.

Pour lui, l’opposition doit s’accuser elle-même, du moment où ils ont passé leurs temps « à faire du bruit, à faire des apparitions comme des fantômes » en oubliant l’essentiel. Il fait signifier également que des partis de la mouvance comme l’UDBN et le DUD n’ont pas encore eu le certificat de conformité aussi. Il conseil aux opposants de prendre le peu de temps qui les reste pour se mettre en règle parce qu’ « ils ont encore quelques jours pour le faire, je pense que c’est faisable ».

Mais il va rappeler que « la loi est dure mais c’est la loi ».

Commentaires Facebook