Accueil Politique

« Ce qui se passe ne se fait nulle part ailleurs », Guy Mitokpè

"Ce qui se passe ne se fait nulle part ailleurs", Guy Mitokpè
"Ce qui se passe ne se fait nulle part ailleurs", Guy Mitokpè

Guy Mitokpè était tout comme Bio Tchané, sur Frissons Radio ce jour. Et si Abdoulaye Bio Tchané ne voit rien d’étrange dans le processus électoral en cours, Mitokpè lui de son côté, voit une situation plus que grave.

Le discours n’a pas changé et ne changera pas jusqu’à satisfaction ou échec total dans le rang des opposants : Pas d’élection sans l’opposition. C’est sur cette idéologie que le député Guy Mitokpè va développer son argumentaire ce mardi sur Frissons Radio. Il commence pas dire que l’opposition mènera des actions conformément à la constitution afin d’avoir des élections inclusives. Et ça, c’est Bénin Web TV, qui l’indique.

Mais la lutte n’est pas pour un seul camp, c’est pour cela, « le peuple béninois doit savoir que personne ne fera notre lutte à notre place. Dans une nation comme la nôtre, lorsque vous constatez des préjudices ou des défaillances démocratiques, vous devez appuyer sur les textes de la République… Pour moi ce n’est pas une affaire de 83 personnes, c’est une affaire nationale », explique Guy Mitokpè.

C’est une première cette situation au Bénin. Ce qui amène le député à dire que « ce qui se passe sort de l’entendement. Ce qui se passe ne se fait nulle part ailleurs. Pour nous, c’est un forfait de trop, on ne devrait pas aller à cet extrême; écarter tous ceux qui ne sont pas soumis ! C’est un déni de démocratie », déplore l’honorable Guy Mitokpè.

Commentaires Facebook